Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Egypte : les fonds des expatriés augmentent de 2,1% en 11 mois

Au cours de la période allant de juillet 2021 à mai 2022, les transferts d’argent de la diaspora se sont établis à 29,1 milliards de dollars, contre 28,5 milliards de dollars un an plutôt. Selon la Banque mondiale, cette augmentation des transferts, première source de devises de l’Égypte, résulte de la hausse des prix du pétrole qui alimente les envois de fonds des pays du Golfe arabique vers l’Égypte.

Les envois de fonds de la diaspora sont devenus la première source de devises de l’Égypte devant les recettes des exportations, les revenus du canal de Suez, les recettes touristiques et les investissements directs étrangers. Entre juillet 2021 et mai 2022, ces envois ont connu une hausse de 2,1%. Selon les données de la Banque mondiale, ce renchérissement est  le reflet de la hausse des prix du pétrole qui alimente les envois de fonds depuis les pays du Golfe arabique vers l’Égypte.

La diaspora égyptienne est l’une des diaspora qui envoi le plus de fonds rapatriés dans leur pays d’origine et cela est aussi renforcé par le fait qu’il y a aujourd’hui une crise du pétrole le fait qu’il y ait une hausse du prix du pétrole conduit inéluctablement à une baisse du pouvoir d’achat car le prix du pétrole consomme beaucoup dans le pouvoir d’achat des ménages  et dans leurs dépenses et en sachant que la consommation de pétrole à un impact dans leur budget effectivement ils savent qu’ils ont moins d’argent pour pouvoir se financer.

Alsény Thiam, Economiste Guinée

L’Egypte compte une diaspora estimée à 10 millions de personnes, avec une majorité établie dans les pays producteurs de pétrole du Golfe arabique, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.  Devenus la première source de devises du pays, les transferts de la diaspora égyptienne entre juillet 2021 et mai 2022 se stabilisent à 29,1 milliards de dollars, contre 28,5 milliards de dollars un an plutôt.

Je pense que comme dans la plupart des diaspora, c’est l’essentiel de ce mécanisme qui explique le fait que la diaspora égyptienne soit de plus en plus sollicitée pour l’envoi des fonds dans ce pays.

Alsény Thiam, Economiste Guinée

En dépit de la crise économique induite par le COVID-19, les transferts de la diaspora égyptienne n’ont p

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com