Gabon : un nouveau dispositif pour l’insertion de 60 000 jeunes d’ici 2023

Au Gabon, le gouvernement mise sur un nouveau dispositif d’insertion professionnelle pour réduire le taux de chômage. Cette opération vise l’insertion de 60 000 jeunes d’ici 2023.

“En 2021, nous devons faire plus pour notre jeunesse” disait le président gabonais Ali Bongo Ondimba dans son adresse à la nation le 1er janvier 2021. Pour joindre la parole à l’acte, un nouveau dispositif d’aide d’accès à l’emploi va être déployé par le gouvernement gabonais. L’opération vise à atteindre l’objectif d’insertion professionnelle de 60 000 jeunes Gabonais à raison de 20 000 par an entre 2021 et 2023.

“Dans le cadre de cet apprentissage, c’est un type de formation qui imbrique directement l’offre pédagogique et les réalités du métier, puisque la formation se fait en alternance. Un temps de formation pratique en entreprise pour permettre vraiment l’acquisition des savoir-faire métiers et un temps de formation théorique dans une école, un centre de formation.”

Hans Landry Ivala, Directeur général Office national de l’emploi

À travers ce contrat d’apprentissage, le Gabon compte imposer aux entreprises qui ont plus de 20 salariés, de réserver un quota de 5% de leurs effectifs à ces stagiaires et apprentis. L’entreprise a l’obligation de former l’apprenti afin qu’au terme du stage, il puisse bénéficier d’une expérience professionnelle et des acquis devant lui permettre d’intégrer le monde de l’emploi, de réduire le taux de chômage des jeunes estimé à 36%.

En rappel, ce nouveau dispositif d’insertion de 60.000 jeunes vient en remplacement du contrat d’apprentissage jeunesse (CAJ). Ce dernier, mis sur pied en 2016 a bénéficié à plus 5 480 jeunes Gabonais avec plus de 1203 embauches.

Afficher plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Feedback