Ghana : 103 millions USD pour lutter contre la dégradation des terres

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

103,4 millions de dollars, c’est le montant qu’a alloué la Banque mondiale (BM) au profil du Ghana pour lutter contre la dégradation des terres et de renforcer la gestion intégrée des ressources naturelles dans environ 3 millions d’hectares de paysages dégradés. D’après la BM, si la dégradation de l’environnement au Ghana reste inchangée, ce pays verra sa base de ressources naturelles détruite à long terme.

Afin de pallier aux nombreux dégâts que subit l’environnement au Ghana, la Banque mondiale a approuvé un financement de 103,4 millions de dollars  pour aider ce pays à lutter contre la dégradation de ses terres. Ce financement est composé d’un crédit de 75 millions de dollars  de L’Association internationale de développement, et de 28,4 millions de dollars de subventions provenant du Fonds pour l’environnement mondial. Les fonds seront également utilisés pour renforcer la gestion intégrée des ressources naturelles sur environ 3 millions d’hectares de paysages dégradés. 

A en croire la Banque mondiale, le projet se concentrera sur la planification de l’utilisation des terres pour une gestion intégrée du paysage et favorisera une exploitation minière durable. Il soutiendra également les activités de gestion durable des terres, des eaux et des forêts dans les paysages cibles vulnérables au climat.

Ce projet, qui fait partie de l’initiative Forest-Smart Mining de la Banque mondiale, permettra aussi de créer des paysages résilients qui optimisent les fonctions des écosystèmes pour de meilleurs moyens de subsistance et des rendements économiques plus durables.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback