Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Insécurité dans le Sahel : le président Mohamed Bazoum propose des solutions de sortie de crise

Malgré les efforts considérables déployés à l’échelon local et international en faveur de la stabilisation du Sahel, les pays du Sahel continuent d’être confrontés à de nombreux problèmes d’insécurité selon des observateurs. Tiraillés entre conflits communautaires,changement climatique ou encore coup d’Etat, les pays du Sahel restent en quête de paix et de stabilisation sécuritaire.

Malgré ses potentialités multiformes, l’Afrique fait constamment face  au  terrorisme, l’extremisme violent et  les effets néfastes des changement climatique avec une certaine prégnance de ces menaces dans les pays du Sahel. Un constat rappelé lors du  du Forum sur la Paix, la Sécurité et la Gouvernance tenu en marge du sommet  des dirigeants États-Unis – Afrique fait état de ce que la Mauritanie, le Tchad, le Mali, le Burkina Faso et  le Niger, sont les plus affectés par ces fléaux. Dans son diagnostic, le président nigerien Mohamed Bazoum souligne l’amenuisement des ressources naturelles comme cause majeure de cette insécurité.

La violence dans dans le sahel est précédée de la combinaison d’un certain nombre de facteurs à caractère structurel d’autres contingents. Cette une zone parmi les zones du monde la plus impactée par le phénomène du changement climatique qui as remis en cause un certain mode de vie, notamment le mode de vie pastoral.

MOHAMED BAZOUM, Président de la RépubliqueNiger

Les experts soutiennent en effet que  les dérèglements  climatiques tels que la sécheresse et les inondations demeurent des catalyseurs de mouvements migratoires massifs. Par ailleurs,  la  faiblesse structurelle fondamentale des États  engendre  des inégalités dans le secteur de l’emploi avec près de 70% de la main-d’œuvre employés dans le secteur informel selon des données officielles. Aussi,  le fond pour la paix indique que près de 40%  des populations sahéliennes vivent en deçà du seuil de pauvreté.  La promotion de la  bonne gouvernance apparaît ici comme une  solution à ces problèmes.

« Nous avons considéré que ce fléau pour y faire face nous devons combiner divers actions, la première c’est de promouvoir malgré tout et pour cela justement nous avons un défis devant nous il s’agit de promouvoir la démocratie, de promouvoir l’etat de droit, le respect des droit de l’homme.Nous combinons cela avec un renforcement de capacité de notre armée »

MOHAMED BAZOUM, Président de la RépubliqueNiger

Les observateurs indiquent par ailleurs que ces situations précaires sont à l’origine des derniers coup d’État qu’ont subi les pays du sahel ces deux dernières années avec pour plus récent  le coup d’État du 30 septembre 2022 au Burkina Faso.  

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com