Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

La BAD prévoit une croissance de 4% en 2023-2024 en Afrique

Le continent devrait s’élever au dessus de la moyenne mondiale estimée à environ 3% pour atteindre 4% de croissance économique en 2023 et 2024. Perspectives de la Banque africaine de développement qui argumentent que les économies du continent ont su rester résilientes malgré d’importants chocs. Cette tendance pourrait se pérenniser sur plusieurs années si les politiques adopte des actions audacieuses pour protéger les économies.

Embellie des économies africaines au cours de 2023 et 2024 avec une croissance économique  prévue à 4%. C’est ce que révèle la Banque africaine de développement à travers son rapport sur les « Performances et perspectives macroéconomiques de l’Afrique » publié le 19 janvier 2023.  Des prévisions qui dépassent la moyenne mondiale projetée à 2.7% et 3.2% dans certains cas. Malgré les chocs engendrés par la Covid 19 et la Guerre en Ukraine, les économies du continent ont fait preuve de résilience et devraient maintenir cette tendance haussière pour atteindre 7% de croissance au cours des décennies à venir.

Le déficit courant moyen rétrécit en 2022 en raison de l’amélioration des balances commerciales construite par la hausse des prix des matières premières et plus d’exportations alors que le déficit budgétaire moyen s’est réduit compte tenu de l’amélioration des revenus en particulier parmi les pays exportateurs de pétrole. En tant que président de la banque africaine de développement je suis très heureux et optimiste.

Akinwumi Adesina, Président de la BAD

Tout de même, dans un contexte d’inflation généralisée ajouté à cela  le resserrement des conditions financières mondiales et l’augmentation connexe des coûts du service de la dette intérieure et d’autres menaces comme les changements climatiques et les crises politiques la BAD  prescrit la vigilance. Elle invite par ailleurs les gouvernement à faire preuve d’audace dans leurs actions afin  d’aider les économies africaines à atténuer les risques aggravants.

Les recommandations politiques que vous trouverez dans ce rapport incluent un mix de stratégies fiscales, monétaires et structurelles de lutte contre l’inflation tout en protégeant les populations les plus vulnérables et  permettre aux secteurs économiques de continuer à soutenir la croissance.

Akinwumi Adesina, Président de la BAD

53 des 54 économies africaines ont  en effet connu une croissance positive de leur Produit intérieur brut(PIB) même s’il a  ralenti à 3,8 % en 2022, contre 4,8 % en 2021.  Par ailleurs le Rwanda,  la cote d’ivoire, le Bénin, l’Ethiopie, et  la Tanzanie, les les cinq économies les plus performantes du continent, devraient croître de plus de 5,5 % en moyenne en 2023-2024 et reprendre leur place parmi les 10 économies à la croissance la plus rapide au monde.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com