Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

La plateforme AELP Link pour faciliter la mise en œuvre du projet d’intégration des marchés de capitaux africains

L’African Exchange Linkage ProjectAELP a lancé la plateforme AELP Link dans le cadre du projet d’intégration des marchés de capitaux africains qui vise à faciliter les transactions transfrontalières et la libre circulation des capitaux sur le continent africain. La mise en service de la plateforme d’interconnexion est officielle et permet la négociation de titres cotés en bourse sur les sept (7) places boursières participantes.

L’Interconnexion des bourses africaines a lancé le 18 novembre 2022 sa plateforme AELP Link facilitant les échanges transfrontaliers et la libre circulation des investissements. Ce processus favorise désormais la liaison de sept bourses participant à la phase 1 du projet : la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), la Bourse de Casablanca, Egyptian Exchange, la Johannesburg Stock Exchange (JSE), Nairobi Securities Exchange (NSE), Nigerian Exchange Limited (NGX) et Bourse de Maurice (SEM).

“L’interconnexion boursière en Afrique est une nouvelle plateforme qui va permettre aux bourses d’échanger des informations entre elles et aux sociétés de courtage en bourse d’être capable de donner le service à plus d’une bourse et on ne parlera plus de bourse locale mais on parlera de bourse panafricaine.”

Honoré Justin MONDOMOBE, Expert en Intelligence économiqueCameroun

Un communiqué indique que la connectivité technique de la Bourse du Ghana (GSE) et de la Bourse du Botswana (BSE) devrait intervenir en 2e phase courant 2023. L’harmonisation de l’infrastructure de négociation par le biais de Link devrait faciliter les processus de négociation existants et potentiellement réduire le coût des transactions sur les marchés de capitaux africains. 

“C’est-à-dire que dans le contexte de la zone de libre-échange continentale, l’interconnexion entre les bourses et les marchés boursiers va permettre aux marchés d’être fluides, d’être transparents et va créer une homogénéité entre les produits des marchés. Si on a une bourse en Afrique du Nord qui est beaucoup plus concentrée dans les problèmes pétroliers, et une autre bourse dans la zone équatoriale vers les produits tropicaux et une autre dans le minier, on n’aura pas besoin d’avoir à la fois différentes sociétés de courtage.”

Honoré Justin MONDOMOBE, Expert en Intelligence économiqueCameroun

Cette grande initiative d’intégration panafricaine permettra par ailleurs de regrouper les données de marché en direct des bourses pour faciliter aux courtiers l’accès aux informations afin de mesurer profondeur et la liquidité du marché étranger d’intérêt.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com