Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Le Cameroun sollicite l’exploitation des infrastructures gazières de la Guinée équatoriale

Le Cameroun veut plus de fluidité et de marge de manœuvre sur ses infrastructures gazières. Pour se faire, il a sollicité la Guinée équatoriale pour explorer un accord qui devrait par ailleurs, permettre le développement des infrastructures pour l’acheminement de ce gaz à travers des pipelines. Une délégation de la SNH, la Société nationale des hydrocarbures a récemment séjourné en Guinée Equatoriale, à l’effet d’évaluer cette possibilité.

La volonté politique pour l’acheminement du gaz à travers des pipelines entre le Cameroun et la Guinée équatoriale est au point. Celle-ci est assortie du feu vert du président Teodoro Obiang Nguema. La possibilité d’utiliser les installations gazières de Punta Europa pour le traitement du gaz camerounais n’est donc qu’une question de temps. Un projet qui comporte également l’acheminement par des pipelines au Cameroun.

D’une manière générale, tout est en ordre politiquement, ce qui reste c’est le côté technique. Vous êtes peut-être au courant qu’il y a un opérateur commun – Chevron – en Guinée Equatoriale et au Cameroun, qui va prendre le projet. En ce moment, nous travaillons sur l’utilisation pour pouvoir exploiter conjointement ces ressources. A ce stade aussi, nous sommes en train de discuter du prix de l’installation et de toutes les activités que nous devons faire mais le prix doit être extrêmement bas, parce que nous avons déjà des infrastructures en place.

Gabriele Mbega Obiang Lima, Ministre des Mines et des Hydrocarbures

Les responsables de la SNH, la Société nationale des hydrocarbures du Cameroun ont fait le déplacement de la Guinée équatoriale. Au menu, des négociations sur la faisabilité de ce projet. Le rendez-vous de travail succède des discussions préliminaires menées en 2021 entre la coentreprise titulaire des droits d’exploitation du champ offshore Etinde au Sud-Ouest du Cameroun, et la compagnie pétrolière américaine Marathon Oil, qui exploite les installations gazières de Punta Europa. 

La seule chose que nous allons faire c’est amener le gaz depuis le Cameroun, le faire traiter dans une installation chez nous et puis le rendre au Cameroun. La même chose que ce que nous voulons faire avec le Nigeria.

Un autre problème qu’il faut soulever ici car c’est très important: la CEMAC devient de plus en plus non investissable. C’est un problème. Nous essayons d’attirer plus d’entreprises pour venir exploiter plus de puits mais elles disent que si pour exploiter un forage à 70 millions par exemple, il faut autant de mois pour transférer l’argent en Guinée Equatoriale, et des mois pour pouvoir payer les fournisseurs

Gabriele Mbega Obiang Lima, Ministre des Mines et des Hydrocarbures

L’option d’acheminer le gaz humide d’Etinde au Cameroun vers Bioko en Guinée équatoriale, va à coup sûr supprimer quelques emplois. Toutefois, le gouvernement jouira d’un revenu fiscal en hausse. C’est de qui ressort des explications en juin 2021, de la société britannique Bowleven, une compagnie d’exploration et de production qui opère au Cameroun.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com