Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Le Sénégal envisage de produire 2,5 millions de tonnes de gaz par an dès 2023

Le Sénégal a fait ce mardi 25 octobre son entrée en tant qu’observateur du GECF, le Gas Exporting Countries Forum, qui réunit les principaux exportateurs de gaz dans le monde. Il deviendra membre de plein droit quand le gisement Grand Tortue Ahmeyim (GTA) entrera en production l’an prochain. Cette entrée, qui marque un tournant décisif de la politique gazière sénégalaise, la met aux côtés des pays comme le Nigéria et l’Angola.

Dès 2023, le Sénégal produira annuellement 2,5 millions de tonnes de gaz. Si le chiffre n’est pas encore au niveau des plus grands producteurs, le pays pourra toutefois peser sur les décisions du cartel dont il fait désormais partie. L’entrée en tant qu’observateur du GECF, le Gas Exporting Countries Forum qui réunit les principaux exportateurs de gaz dans le monde, va, selon les experts, impulser une nouvelle dynamique dans la filière gaz de ce pays d’Afrique de l’Ouest.

L’entrée dans ce forum mondial des pays extérieurs de gaz, lui apporte très certainement une visibilité de prestige mais l’invite surtout et avant tout à la table de décision d’un groupe énergétique qui pèse plus de 43% des exportations mondiale de gaz en ce moment.

Serge-Parfait DIOMAN, Expert international en industries pétrolières et énergies Côte d’Ivoire

Le Sénégal deviendra membre de plein droit du Forum qui réunit les principaux exportateurs de gaz dans le monde, quand le gisement Grand Tortue Ahmeyim (GTA) entrera en production d’ici 2023. Selon Mamadou Fall Kane, le secrétaire général adjoint du Comité d’orientation stratégique du pétrole et du gaz (Cos-Petrogaz), l’exploitation des champs gaziers du projet Grand Tortue Ahmeyim va générer environ 2,5 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié par an, entre 2023 et 2027, ensuite 5 millions de tonnes par an jusqu’en 2030, puis 10 millions de tonnes par an au-delà de 2030.

Le Sénégal prend donc du poids énergétique si on peut le dire ainsi, et pourra donc profiter du capital technique, des conseils opérationnels et surtout de l’expertise des grands producteurs gaziers de ce groupement.

Serge-Parfait DIOMAN , Expert international en industries pétrolières et énergies Côte d’Ivoire

Le Gas Exporting Countries Forum, qui réunit les principaux exportateurs de gaz dans le monde, est une organisation dominée par les géants que sont le Qatar, l’Iran et la Russie. Le Sénégal deviendra le 20e membre de cette organisation, qui comportera désormais huit pays africains dont le Nigeria et l’Angola. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com