L’Union postale universelle à l’heure du renouvellement de ses instances dirigeantes

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le processus de renouvellement des instances dirigeantes du 27e congrès de l’union postale universelle a démarré. Les propositions visant à autoriser la possibilité de participer aux séances de vote à distance ont fait l’objet de discussions. Si certains pays membres ont du mal à y adhérer,  pour d’autres, l’implication de tous, quel que soit le moyen de participation s’avère primordial.

Le renouvellement des instances dirigeantes du 27e congrès de l’union postale universelle s’est déroulé à Abidjan le 11 août 2021. Élu Président par acclamation, Souleymane Diakhité COTY, président du conseil d’administration et de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes de Côte d’ivoire, a approuvé l’ordre du jour déroulé en 14 points et laissé place à la désignation des présidents et  vices présidents des 7 différentes commissions prévues en ce sens.

Pour la première fois dans l’histoire, l’Union Postale Universelle considère une organisation hybride de son 27e Congrès. Un événement historique au cours duquel, les représentants de pays membres empêchés physiquement rejoindront la plateforme virtuelle mise en place. Mais pendant que des pays soutiennent le congrès physique dans sa totalité excluant l’une des résolutions consistant à avoir une 12e urne à Genève, d’autres estiment qu’il peut faire objet d’une ouverture pour faciliter la participation de tous. 

L’Union postale universelle, basée à Berne, en Suisse, a été créée en 1874. Elle a tenu sa première session en Afrique en 1934 en Égypte. La Côte d’Ivoire est le deuxième pays à abriter ce congrès sur le continent africain.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback