Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Maroc : le gouvernement envisage relever l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans

À l’instar de nombreux pays africains, le Maroc exprime la nécessité de reporter l’âge de départ en retraite pour rétablir l’équilibre financier des régimes. Le gouvernement souhaite donc procéder à un relèvement de l’âge légal de départ à la retraite de 60 à 65 ans. C’est au cours d’une réunion en présence de la ministre l’Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, que la commission chargée de la réforme de retraite a présenté les conclusions d’une étude menée par un bureau d’études sur le système des retraites au Maroc dans les secteurs public et privé.

Réforme des retraites au Maroc. Le gouvernement marocain ambitionne de plaider pour un report de l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans tout en augmentant le pourcentage des cotisations. C’est ce que rapporte la presse locale. Selon la presse, la commission chargée de la réforme de retraite, a en présente de la ministre de l’Économie et des Finances, présenté les conclusions d’une étude menée par un bureau d’études sur le système des retraites au Maroc dans les secteurs public et privé.

“Aujourd’hui l’enjeu finalement il est plutôt en terme de temporalité mais également au niveau économique puisqu’il s’agit de sauver le système de retraite marocain pour que celui-ci puisse couvrir davantage de citoyens marocains et dans cette lignée surtout dans cette objectif là il ne peut y avoir des divergences au sein des partenaires sociaux”


Gregory SILENY, analyste politique, Madagascar

Afin d’assurer la pérennité du système des retraites, l’étude recommande l’adoption d’un plafond unifié pour le régime de base égal à deux fois le salaire minimum tant pour le secteur public que pour le privé, pour faciliter le passage à l’avenir vers un régime de base unifié, et réduire les taux de remplacement des hauts salaires du secteur public. 

“Donc je pense que d’ici le premier trimestre 2023 on n’y verra beaucoup plus clair et la feuille de route va vraiment être décliné pour maintenant pour une phase beaucoup plus opérationnel de manière à ne pas épuiser les liquidités qui existe actuellement et qui permettent de tenir encore jusqu’à 2028 dans le système de retraite marocain.”


Gregory SILENY, analyste politique, Madagascar

Pour mener à bien cette réforme, l’analyse présentée par la ministre précise que la Caisse de retraite marocaine aura besoin d’environ 14 milliards de dirhams annuels pour financer le déficit du système. Dans ce sens, la ministre a annoncé qu’un accord avait été conclu pour présenter des orientations stratégiques entre janvier et mars 2023. Selon elle, dès avril 2023, des réformes et une feuille de route seront approuvées pour une mise en œuvre à partir de mai 2023.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com