Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Rwanda : le collectif d’anciens braconniers désormais au service de la protection de la biodiversité

Comment rallier les communautés locales et indigènes à la cause de la conservation et la protection de la biodiversité alors que leur vie dépend des activités qui nuisent à cette biodiversité? Une solution a été trouvée au Rwanda, celle d’un village de gardiens de gorilles des montagnes. Il s’agit d’anciens braconniers et leurs familles qui sont devenus aujourd’hui des champions de la conservation grâce à l’écotourisme.

C’est avec les danses traditionnelles rwandaises qu’on nous souhaite les bienvenus au village des gardiens de gorilles car, c’est ainsi qu’ici on accueille les visiteurs. Situé au pied du parc national des volcans au Nord du Rwanda, le village reçoit des centaines de visiteurs chaque jour. Ils viennent pour écouter l’histoire incroyable de ces champions de la conservation de la nature, autrefois braconniers.

“Ce village a été créé par un conservationniste qui avait longtemps travaillé au parc national des volcans avec le soutien du gouvernement. Il avait remarqué que les animaux du parc et la biodiversité en général se détruisait à une grande vitesse à cause de nos activités, il a créé ce village pour y mettre fin. Il a rassemblé tous les braconniers et leurs familles au sein des coopératives et leur a confié ce lieu”

John David MUKIZA, Manager de Gorilla Guardians Village

Cet endroit, c’est un grand projet écotouristique géré maintenant par les locaux. Ici, chaque talent est mis à  contribution pour améliorer la vie de la communauté avec des revenus versés par des touristes. Des danseurs, des vannières ou encore guides et des tradipraticiens, tout le monde participe à la rédaction d’une nouvelle histoire.

“C’est avec ces outils que je chassais les animaux pour les manger ou vendre de la viande afin de prendre soin de ma famille. Maintenant, je suis un homme différent” 

Léonidas BARORA, Ancien chasseur

“Depuis toute petite, j’aimais la danse traditionnelle et j’étais douée pour ça. Je faisais des petits boulots mais ça ne rapportait pas comme on est loin de la ville jusqu’à ce que j’entende parler de ce village. Ici j’ai pu valoriser mon talent, apprendre de nouvelles choses sur la danse, tout en contribuant à la protection de la biodiversité”

Marie Solange UMUTESIWASE, Danseuse traditionnelle

Le village des gardiens des gorilles compte plus de 3000 membres répartis dans dix coopératives. Depuis sa création et grâce à d’autres efforts de conservation, on note l’augmentation du nombre des animaux sauvages dans le parc national des volcans, notamment les gorilles de montagne, une espèce menacée d’extinction. Pour soutenir financièrement ces coopératives, le gouvernement rwandais leur verse 25% des revenus touristiques du parc national des volcans.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com