Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sénégal : 24 milliards de FCFA pour les infrastructures de stockage agricole

Un investissement de 24 milliards de FCFA est prévu pour la conservation à long terme des produits agricoles au Sénégal. Après des concertations entre les acteurs de la filière agricole et le président de la République le 26 septembre 2022,  les manquements liés aux insuffisances en infrastructures de stockage agricole ont été évoqués. A la quête de solutions sur les options d’allègement du pouvoir d’achat et de l’accès à moindre coût aux denrées de première nécessité, les autorités ont rassuré les producteurs sur d’éventuelles mesures en cours pour alléger la situation. 

Lundi 26 septembre 2022, s’est tenue une réunion présidentielle sur les concertations contre le coût de la vie chère au Sénégal. Présidée par le chef de l’Etat, Macky Sall, la question des chambres froides et de la conservation des produits agricoles a fait l’objet de discussions. Il était question de rechercher des solutions sur les options d’allègement du pouvoir d’achat et de l’accès à moindre coût des denrées de première nécessité. 

Dans un contexte mondial marqué par une flambée généralisée des prix du pétrole et des denrées, je rappelais dans mon message à la nation du 16 septembre dernier les mesures de soutien aux populations que le gouvernement a déjà consenti à hauteur de 620 milliards de francs CFA qui était répartis par 300 milliards de subventions au carburant, à l’électricité et au gaz, 157 milliards de renonciation aux recettes fiscales pour éviter le renchérissement du prix du riz du blé du sucre et de l’huile.

Macky SALL, Président de la République

L’insuffisance des infrastructures de stockage et des unités de transformation reste la principale inquiétude des producteurs. Pour pallier le problème, il a été prévu selon le président Macky Sall, un investissement de 24 milliards de francs CFA, pour l’amélioration et le renforcement des infrastructures de conservation des produits à long terme

Au-delà de ces mesures d’appui, ce sont nos habitudes alimentaires qu’il nous faut changer pour nous rendre moins vulnérable au choc extérieur. Produire ce que nous consommons et consommer ce que nous produisons ne doit pas juste rester un slogan mais une culture économique et sociale.

Macky SALL, Président de la République

A noter que des concertations permanentes sont organisées avec le ministère des finances, pour atténuer l’impact négatif du conflit russo-ukrainien sur l’approvisionnement du pays.  Les autorités exhortent ainsi les populations à préserver les récoltes et à travailler pour sécuriser la consommation nationale. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com