Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sénégal : le nombre de députés maintenu à 165

Après un mois de concertation, l’Assemblée nationale du Sénégal a adopté le 15 avril 2022, un amendement qui maintient à 165 le nombre de députés à élire pour la prochaine législature 2022-2027, malgré la volonté du ministre de l’Intérieur d’y ajouter sept sièges. L’augmentation du nombre de députés, de 165 à 172, semble ne pas emporter l’adhésion d’une partie de la classe politique.

Au Sénégal, le nombre de députés à l’Assemblée nationale reste fixé à 165.  Pour cause, les parlementaires de la majorité, considérant qu’il n’y a pas de consensus relatif à l’augmentation du nombre de sept sièges, ont fait un amendement pour le maintien du nombre initial, c’est-à-dire les 165. Une loi adoptée vendredi 15 avril 2022 par l’assemblée nationale.

En fait il y a deux éléments, qu’il faut préciser, le premier c’est que l’augmentation du nombre de députés n’est pas une volonté du gouvernement de pouvoir donner un certain nombre de responsables politiques des postes. Il répond à un besoin en terme de démographie, en terme administratif, il y a plus de sénégalais et il y a un nouveau département qui a été créé. Donc, ces deux éléments ont besoin d’être représentés à l’Assemblée nationale.

Boubacar BA, journalisteSénégal

L’idée d’augmenter le nombre de députés de 165 à 172, ne découle pas d’une volonté unilatérale, a argué le ministre de l’Intérieur, Antoine Diome. Car, il est le résultat d’un consensus trouvé lors des concertations menées avec les différents pôles politiques existants à l’Assemblée nationale, la majorité, l’opposition et les non-alignés, au terme de quatre rencontres, a fait valoir  le ministre de l’Intérieur.

Le projet il est là, il est bon pour tout le monde mais au lieu de le soutenir on le dénigre parce que c’est proposé par le pouvoir. Et comme maintenant le pouvoir fait exactement ce que vous vous demandez, ce que l’opposition a demandé,c’est-à-dire de réduire le nombre de députés, la l’opposition dit non non non, il faut revenir à ce qui était prévu au départ. Mais ce qui était prévu au départ a été rejeté par l’opposition. C’est ce jeu politicien dans lequel l’opposition sénégalaise pensait tendre un piège au régime au pouvoir, malheureusement ce piège s’est refermé contre eux.

Boubacar BA, journalisteSénégal

L’augmentation du nombre de députés pour pourvoir en sièges le nouveau département de Keur Massar et corriger les disparités territoriales dans la représentation nationale, nées d’une forte augmentation de la population dans certaines localités sénégalaises. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com