Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sénégal : lancement de l’opération Sama Këyitu këur dit Mon titre foncier

La direction générale des impôts et des domaines (Dgid) a officiellement lancé, le 31 mars 2022 à Mbour au Sénégal, la phase pilote de l’opération « Sama Këyitu këur », “Mon titre foncier”. A cet effet, des baux emphytéotiques seront massivement délivrés à des personnes attributaires de parcelles de terrain issues du même lotissement. Ceci vise à faciliter l’accès au foncier au Sénégal. 

Afin de mettre un terme aux longues attentes des usagers voulant un titre de propriété et de rendre plus accessible le foncier au Sénégal, la Direction générale des Impôts et des Domaines du Sénégal DGID a lancé le 31 mars 2022 l’opération « Sama Këyitu këur », dite “Mon titre foncier”. Cette opération consiste en des lotissements réguliers qui sont réalisés soit sur les terres du domaine national soit sur celles du domaine privé de l’Etat et pour lesquels les attributaires n’ont pas de titre. 

La délivrance de titre foncier permettra quand même de mettre fin à des litiges fonciers qui sont très souvent le fait de promoteurs véreux qui viennent à chaque fois pour expulser des familles.  Et je crois que si on donne à ces gens-là des titres fonciers, on va non seulement apaiser le climat social, mais on va sécuriser toutes ces familles qui détiennent des beaux, surtout dans toute la presqu’île du Cap-Vert.

Meissa BABOUÉ, économiste Sénégal

Le projet lancé par la DGID au Sénégal vise à élargir le champ de compétence des notaires, à assurer plus de sécurité juridique et à augmenter le taux de bancarisation de l’économie. Il devrait permettre entre autres de revoir la législation fiscale, baisser la contribution individuelle.


L’initiative du service des domaines du Sénégal de donner aux populations de façon massive des titres fonciers, est une excellente initiative qui permettra de sécuriser toutes ces familles qui sont très souvent spolier de sécuriser leurs biens et donc dans le plus être inquiété.

Meissa BABOUÉ, économiste Sénégal

Les litiges fonciers restent encore très fréquents au Sénégal. Ces conflits sont souvent occasionnés par une marchandisation de la terre sans le respect de la législation selon l’avis des experts.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com