Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Soudan du Sud : signature d’un accord militaire entre le président Salva Kiir et le vice-président Riek Machar

Au Soudan du Sud, Kiir et Machar scellent une étape importante vers la paix avec la signature d’un accord militaire ce 3 avril. Selon les textes, cet accord ambitionne la création d’une armée unifiée avec un premier contingent de forces diplômé dans les deux mois, un cessez-le-feu,  des rencontres régulières entre les parties pour construire la confiance.

Le processus de paix au Soudan du sud semble avoir fait un pas en avant ce 3 avril, avec la signature d’un accord militaire entre le président Salva Kiir et son rival, le vice-président Riek Machar. Cet accord militaire qui vient détendre les tensions entre les deux parties, propose  la formation d’une nouvelle structure de commandement, quatre ans après la signature d’un accord de paix pour mettre un terme au conflit au Soudan du Sud.

Le point clé de l’accord de 2018 qui posait problème vient de sauter. C’est la répartitions des postes de commandement au sein de la nouvelle armée unifiée le général Riek Machar a réduit à la baisse ses ambitions  il accepte finalement 40% de postes au profit de son rival le président Salva Kiir qui en aura 60 parce que Riek Machar est allé en négociation en position de faiblesse il a perdu des bases il a perdu des hommes.

Kerwin Mayizo, Analyste politique RD Congo

Ce nouvel accord ambitionne non seulement de créer une armée unifiée avec un premier contingent de forces unifiées diplômé dans les deux mois, le respect du cessez-le-feu,  des rencontres régulières entre les parties pour construire la confiance. Le compromis signé ce 03 avril prévoit que 60% des postes de commandement reviennent au camp de Salva Kiir et 40%  au parti de Riek Machar.

L’implication à la fois du grand voisin le soudan ainsi que de l’autre Général Emmeti a fait que Riek Machar a compris où se trouvait d’abord son intérêt, ensuite l’intérêt du soudan et l’interet de la paix et il a finalement signé cet accord.

Kerwin Mayizo, Analyste politique RD Congo

Cet accord survient au moment où l’opposition dirigée par Riek Machar avait suspendu toute participation au processus de paix au Soudan du Sud à la  suite de protestations face aux attaques qu’il dénonçait contre l’opposition. Les attentes sont donc nombreuses pour les Sud-Soudanais impatients de voir si ces engagements seront mis en œuvre sur le terrain, car de nombreux accords ont échoué par le passé, entraînant de nouveaux cycles de violences.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com