Tchad : la participation des rebelles attendue durant le dialogue national

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Dans le cadre du dialogue national inclusif initié par le Conseil militaire de transition au Tchad, les membres du comité technique en charge des discussions ont rencontré à en France et en Égypte les participants. Ces consultations sont ouvertes aux mouvements politico-militaires afin d’amorcer ensemble le processus de paix en vue d’une prochaine élection présidentielle paisible au Tchad.

Le Tchad pourrait tenir entre le mois de novembre et décembre 2021 des assises nationales hors de son territoire. Des négociations initiées par le président du Conseil militaire de transition, Mahamat Idriss Déby sont en cours. Elles devraient notamment aboutir à un dialogue national inclusif avec la participation des groupes rebelles et politiques d’opposition en prélude de l’élection présidentielle.

Le comité technique chargé des discussions entre le Conseil militaire de transition tchadien et les groupes politico-militaires a déjà reçu les principaux groupes rebelles. Ces derniers n’envisagent pas de prendre de décision précipitée, mais toutefois, ils saluent cette initiative de dialogue qui semble être un réel désir de changement. Toutefois, certains observateurs tchadiens ne sont pas trop rassurés de la sincérité du gouvernement de transition.

Selon le gouvernement de transition tchadien, les groupes armés politico-militaires devraient forcément être associés au processus de paix au Tchad. Ainsi, l’objectif de ce dialogue n’est pas de replonger le pays dans la guerre. Alors la participation des groupes rebelles devrait générer la paix dans le pays.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com