Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Zimbabwe : le gouvernement gèle les prêts bancaires

Le président du Zimbabwe Emmerson Mnangagwa a ordonné aux banques de cesser d’accorder des prêts aux entreprises privées et aux ministères.  Le chef de l’Etat zimbabwéen a annoncé samedi 7 mai,  une série de mesures visant à arrêter les tueurs à gages économiques qu’il accuse d’avoir fait dérailler la stabilité économique. 

Au Zimbabwe, le gouvernement a ordonné aux banques de cesser d’attribuer des prêts aux entreprises privées et aux ministères. Cette décision à effet immédiat, vise à mettre fin à la spéculation contre le dollar zimbabwéen et ainsi arrêter sa dévaluation rapide sur le marché noir. Le président Emmerson Mnangagwa a sommé samedi 07 mai 2022 les banques de suspendre leurs activités de crédit, dans le cadre d’un plan de redressement du pays miné par une inflation galopante nourrie par la guerre en Ukraine et l’envolée des prix des matières premières.

Quand on observe la situation de prêt d’un point de vue économique et même sur le plan législatif, quant aux mesures qui ont été prise par les autorités Zimbabwéennes , ces mesures là sont des mesures d’urgence, c’est des mesures provisoires elles ne peuvent pas s’installer durablement elle n’est pas la solution enviable et pérenne pour que le pays puisse se redresser. C’est pour cela qu’il est important que le Zimbabwe Pons notamment à investir et à augmenter ses recettes étatiques.

Grégory SILENY, Journaliste Madagascar 

Cette décision intervient après que des enquêtes ont révélé que de nombreuses entreprises empruntent d’importants montants en dollars zimbabwéen qu’elles acheminent ensuite vers le marché parallèle pour acheter les dollars américains. Une monnaie  dont elles se débarrassent plus tard lorsque les taux de change se déprécient pour atteindre un sommet de 1 dollar américain égal à 400 dollars zimbabwéen.

Pour pouvoir déployer une reconstruction de son économie, elle ne peut pas se priver de prêt bancaire puisque en appliquant ces mesures drastique, elle empêche non seulement d’assurer un climat d’affaire, non seulement elle envoie également un mauvais signal à ses entrepreneurs locaux et cela peut également baissé l’investissement des potentiels investisseurs étrangers.

Grégory SILENY, Journaliste Madagascar 

L’économie du Zimbabwe est plongée depuis plus de 20 ans dans une crise profonde qui a notamment entraîné un retrait des bailleurs internationaux en raison d’une dette insoutenable.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com