Afrique : vers la mise en place de stratégies collectives contre le terrorisme dans l’espace Cédéao

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Abidjan accueille depuis mercredi 17 novembre, la 41e réunion du Comité des chefs d’état-major de la Cédéao. Au cours de ce rendez-vous qui va s’étaler jusqu’au 19 novembre, les haut-gradés évoqueront ensemble la reconfiguration de l’opération Barkhane et ses possibles conséquences dans la sous-région, toujours en proie à des attaques terroristes récurrentes.

Mettre en commun leur énergie et faire converger leurs efforts pour des solutions globales, innovantes et immédiatement applicables. C’est le sens de cette 41e session des chefs d’Etats major, que le ministre de la Défense ivoirien a tenu à préciser. Dans une Afrique de l’Ouest en proie au terrorisme, la mise sur pied d’une approche collective, d’opérations conjointes, et d’échanges de renseignements s’imposent.

La 41e réunion du Comité des chefs d’état-major de la Cédéao va permettre aux parties prenantes, de mettre en place rapidement des outils de coopération inter-étatique, pour parer à une menace terroriste qualifiée de grandissantes. Des menaces multiformes, hybrides et transnationales, devenues pour certains, plus redoutables, avec le retrait progressif des troupes françaises au Sahel.

Agir ensemble contre le terrorisme. La formule, raison d’être de cette 41e réunion du Comité des chefs d’état-major de la Cédéao a en ligne de mire, les attaques terroristes au Sahel. Des attaques qui ont augmenté de 250% entre 2018 et 2020. 2 440 civils et 1 000 militaires ont perdu la vie au cours de ces attaques. Au Burkina Faso, une grande manifestation a été organisée, pour dénoncer la multiplication de ces attaques terroristes.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com