Bénin : l’opposant Joël Aïvo et ses coaccusés condamnés à 10 ans de prison pour blanchiment

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Arrêté le 15 avril 2021 et poursuivi pour des présumés faits de blanchiment de capitaux et atteinte à la sûreté de l’État en marge de la présidentielle béninoise du dimanche 11 avril 2021, le procès de l’opposant politique Joël Aïvo et ses coaccusés a eu lieu lundi 6 décembre 2021 à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme Criet au Bénin. Après plus de 8 mois de détention provisoire à la Prison civile de Cotonou, le verdict est tombé.

10 ans de prison ferme, et 45 millions de FCFA d’amende, tel est le verdict rendu au petit matin du mardi 7 décembre 2021 par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme, Criet. Un verdict, qui s’abat sur l’opposant et candidat recalé à la présidentielle béninoise du 11 avril 2021, le constitutionnaliste Frédéric Joël Aïvo. Deux de ses coaccusés notamment des militaires s’en sortent avec les mêmes peines d’emprisonnement et une amende de 5 millions 700 milles. Son gestionnaire des finances a quant à lui été acquitté.

Au cours du procès qui a duré plus de 10 heures, Joël AÏVO et ses coaccusés ont plaidé non-coupable. Ils sont accusés de blanchiments de capitaux et de complot contre la sûreté de l’État. Des chefs d’accusation axés sur la période électorale de 2021, perçus par beaucoup comme un acharnement du pouvoir actuel.

À noter que les accusés disposent de 15 jours pour interjeter appel. Par ailleurs, le procès de l’opposante candidate recalée à la présidentielle, Réckya Madougou, poursuivie pour association de malfaiteurs et financement du terrorisme en marge de ces élections, est prévu pour le 10 décembre 2021 devant la Criet.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com