Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Burkina Faso : la CEDEAO demande aux militaires de privilégier le dialogue avec les autorités

Dans un communiqué publié ce 24 janvier 2022 sur Twitter, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) condamne la situation actuelle au Burkina Faso. Elle évoque un « acte d’une extrême gravité » et « tient les militaires responsables de l’intégrité physique » du président Roch Marc Christian Kaboré.

L’institution ouest africaine « appelle au calme et marque sa solidarité avec le Président Roch Marc Christian Kaboré, le gouvernement et le peuple du Burkina Faso », a indiqué le texte de l’organisation intergouvernementale ouest-africaine. 

Le Président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Brou, invite les militaires burkinabés à « demeurer dans une posture républicaine » et à « privilégier le dialogue avec les autorités » dans un communiqué.

La sortie de la Cédeao intervient dans un contexte marqué par une mutinerie dans les casernes militaires. Ce lundi 24 janvier 2022 au matin, des sources militaires affirmaient que le président Kaboré avait été arrêté. Mais d’autres sources indiquent qu’il a échappé à une tentative d’assassinat et qu’il est maintenant sous la protection de sa garde rapprochée.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com