Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Burkina Faso : la junte appelle les citoyens à reprendre leurs activités

En date du 30 septembre 2022, le capitaine Ibrahim Traoré et un contingent militaire ont pris d’assaut Ouagadougou capitale du  Burkina Faso. Déchu, l’ancien président de la transition nationale le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Damiba s’est exprimé le 1er octobre 2022 sur la page Facebook de la présidence du Burkina Faso. Il dément tout rapprochement avec  la France et appelle le Capitaine Traoré à revenir à la raison pour éviter une guerre fratricide, et il met en garde les burkinabés contre la campagne de désinformation contre lui sur les réseaux sociaux. Le Capitaine Traoré de part son porte parole appelle les populations au calme et à la reprise de leurs activités.

Ce 02 octobre 2022, les membres du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) ont fait une nouvelle sortie dans laquelle ils invitent les populations à rester calme face à la désinformation qui anime les réseaux sociaux et les appellent à reprendre leurs activités respectives pour un retour à la paix.

Destitué de ses fonctions le 30 septembre 2022, par la nouvelle junte, le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba s’est exprimé le 1er octobre 2022 via un message publié sur la page Facebook présidence du Faso. Dans cette communication, il dément tout rapprochement avec la France et appelle le capitaine Traoré à revenir à la raison pour éviter une guerre fratricide au Burkina Faso. 

Peuple du Burkina Faso, les évènements tragiques que traverse notre pays en ce moment, sont à l’origine de diffusion d’informations mensongères, savamment orchestrées et  distillées dans le but de manipuler les populations en les instrumentalisant pour des causes étrangères et au détriment de l’intérêt supérieur de la Nation.

Paul-Henri Damiba, Président de la transition

Comme la CEDEAO, l’Union Africaine et les Nations unies condamnent également cette nouvelle prise de pouvoir par la force au Burkina Faso. Depuis le début de l’après- midi du 02 octobre,  un ensemble d’informations relayées sur les réseaux sociaux laisse entendre que  le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Damiba aurait été contraint à la démission.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com