Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Cameroun : Kribi, le nouveau pôle de développement économique

Jadis considérée essentiellement comme un lieu de plaisance et de tourisme, la ville de Kribi dans le Sud du Cameroun assure, depuis 2018, une partie du trafic maritime et portuaire du pays d’Afrique centrale et de ses voisins. L’activité au port en eau profonde et les projets en cours au complexe-industrialo portuaire de Kribi ont changé l’économie de la ville et suscitent de nombreuses attentes et de réels espoirs de progrès. A l’occasion du cinquantenaire de la fête de l’Unité du Cameroun, Africa24 est allée constater la dynamique qui s’installe dans cette ville, symbole d’une vision des pouvoirs publics d’un développement qui profite à toutes les régions du pays.

La ville de Kribi, connue pour ses plages, ses hôtels et ses activités de pêche, connaît depuis quelques années de profondes mutations. Avec la construction et la mise en activité de son port en eau profonde, cette cité balnéaire est sur le point de devenir le hub économique de la sous-région Afrique centrale. A l’image de son infrastructure portuaire, Kribi, chef-lieu du département de l’Océan dans la région du Sud-Cameroun, voit les choses en grand. Le maire de la ville souhaite doter Kribi d’infrastructures à la hauteur de son potentiel économique. C’est dans ce bâtiment encore en chantier que seront logés les services de la communauté urbaine.  

“Les bâtisses anciennes, la bâtisse dans laquelle se trouvent en ce moment les services de l’hôtel de ville date de 1935. Donc vous voyez c’est dépassé, il innover, il faut agrandir. Là nous sommes en plein chantier, on va le nous le livrer d’ici peut-être trois ou quatre mois. ça fait partie des prérogatives d’un maire: un maire se doit de bâtir. La communauté urbaine ayant pris de l’envergure, les services sont devenus assez étroits. Vous voyez, c’est un peu essaimé. Derrière moi, ce sont les services de la recette municipale, c’est énorme. Il faut donc trouver un cadre approprié pour nos collaborateurs, qu’ils se sentent à l’aise, un cadre moderne pour pouvoir avoir des idées innovantes, pour changer, mais en suivant notre vision. Notre vision ici dans la ville c’est de faire de Kribi une ville dans laquelle tout le monde se sent à l’aise, où on se sent bien .”

“Kribi en réalité, dans la vision du chef de l’Etat, est, demeure le hub économique de la sous-région. Parce que je ne peux pas vous le cacher, j’ai rencontré il y a pas longtemps le ministre gabonais de la Décentralisation qui nous a dit: “mais vous avez quelque chose à Kribi qui est entrain d’impacter sur notre fonctionnement jusqu’à Pointe-Noire, c’est votre port! Le port en eau profonde de Kribi a donné une autre connotation, une autre coloration à la ville”

Guy Emmanuel Sabikanda, Maire de la ville de Kribi

A 35 kilomètres de la cité balnéaire se trouve le port en eau profonde, une infrastructure portuaire couvrant une superficie de 26000 hectares. Le port dispose actuellement de 615 m de linéaire de quai réparti en deux terminaux. Le terminal à Conteneurs couvrant 350 m de quai, et le terminal Polyvalent, qui couvre 265 m de quai, disposent ensemble d’une capacité de traitement de 1,2 million de tonnes par an.

“A partir du moment où […] Il faut dire que des ports qui fonctionnent depuis plus longtemps que nous sont ma fois assez admiratifs par rapport à ce travail qui a été abattu ici au port de Kribi.”

“Autour vous voyez que c’est encore un vaste chantier, une terre d’opportunités […] Un vivier incroyable d’opportunités pour les opérateurs économiques”

Yves Roger Melingui, Chef de la division des projets au Port autonome de Kribi (PAK)

Le port autonome de Kribi, depuis le début de ses activités en 2018, cumule plus de 270 milliards de FCFA de recettes. 

“ça permettra d’être un hub pour le Cameroun […] Donc Kribi est une réalité, venez tester”. 

Pascal Balla Ondoa, Chef de la division suivi et relance au Port autonome de Kribi (PAK)

Les populations locales et autorités traditionnelles sont bien conscientes des enjeux autour du complexe industrialo-portuaire de Kribi, un projet qui est en train de changer les regards et les activités habituelles dans la ville.

“La population ici vit essentiellement de pêche […] donc on se connaissait tous.”

“Le port autonome est un monstre [..] quelque chose de grandiose”.

“C’est pas seulement un port […] Tout ça c’est l’avenir de Kribi”.

“Nous sommes inquiets parce que le pétrole nous a un peu chassé le poisson”(image du monsieur montrant le dos à la camera)

“Il faut par exemple qu’on aide les pêcheurs avec du matériel moderne  […] Nous avons des idées, nous pensons à des choses”.

Eko Roosevelt, Chef traditionnel du village Lobé à KribiCameroun

La transformation progressive de la cité balnéaire de Kribi en hub économique est une réalité en marche, qui va changer également la démographie de la ville. La ville s’attend à voir sa population tripler dans les prochaines années. De 72 000 âmes en 2005, la population du joyau de la région du Sud est estimée en 2022 à plus de 200 000 habitants.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com