Cameroun : une maison des afro-descendants en vue à Yaoundé

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le Camerounais André Kounchou Fézé veut construire une maison des afro-descendants à Yaoundé. Un lieu qu’il veut symbolique pour accueillir des personnes installées hors du continent qui souhaitent se reconnecter à leurs racines africaines.

Ils veulent renouer avec leurs origines, le Cameroun va bientôt leur offrir le “chez eux”. Le projet de la maison des afro-descendants du Cameroun avance et suscite l’intérêt à la fois de son promoteur André Kounchou Fézé, des passionnés d’histoire et de tourisme  dans le pays, et même dans la diaspora. André Kounchou Fézé veut ainsi faire un travail de mémoire, en rappel de toute cette énergie de la culture africaine disséminée à travers le monde.

Le bâtiment de 850 m² sera construit sur le flanc d’une colline dans le quartier Nkolandom au Nord de Yaoundé. La maison des afro-descendants du Cameroun va offrir un espace culturel, des logements gratuits et un espace de beauté à ses hôtes.  Ses futurs occupants y découvriront les us de beauté, l’art  et l’hospitalité, des piliers du savoir-vivre africain.

Le retour aux sources à un prix. Le coût de la construction de la maison des afro-descendants du Cameroun s’élève à environ 200 millions de dollars. André Kounchou Fézé a foi en son projet. Pour lui, aucun obstacle ne peut empêcher l’envie de découvrir leur terre-mère des afro-descendants, ni le manque d’infrastructure, ni la gouvernance, encore moins la peur du contact avec des traditions ignorées, longtemps oubliées au fil des siècles passés loin de l’Afrique.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback