Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Congo – Elections législatives : le PCT, parti au pouvoir obtient 103 élus au premier tour

Le second tour des élections législatives a été annoncé pour le 26 juillet 2022 réservé  au vote des agents de la force publique et au 31 juillet pour le vote général. Le parti congolais du travail, parti au pouvoir, a obtenu 103 élus dès le premier tour, sur 151 nécessaires à l’assemblée nationale. Les principaux partis d’opposition l’Union panafricaine pour la démocratie sociale de l’ancien président de la République Pascal Lissouba a obtenu 4 élus et 3 pour l’Union des démocrates humanistes Yuki. Tout l’enjeu du second tour se disputera certainement entre ces deux forces politiques en quête du parti d’opposition le mieux représenté à l’hémicycle.

Ferreol Gassacky’s est l’un des 103 députés du Parti congolais du travail élus dès le premier tour dans la troisième circonscription de Poto-Poto dans le troisième arrondissement de Brazzaville. Il reconnaît les efforts qui ont conduit au plébiscite de sa formation politique et n’a pas oublié les attentes de la population. 

« Vous savez, nous avons beaucoup fonctionné avec un leitmotiv qui s’appelle Ensemble poursuivons la marche, dont nous nous alignons tous comme toujours derrière le chef de l’état pour continuer, poursuivre ce programme de société. Ça veut dire tout simplement très social, à être plus proche des populations, permettre à rendre le mode de vie le plus paisible le plus tranquille à toutes les populations en fait c’est ça, il s’agit de penser à son prochain encore plus aujourd’hui ».

Ferreol GASSACKY’S, Député du Parti congolais du travailCongo

Avec 103 députés élus dès le premier tour, le parti au pouvoir a largement dépassé la majorité parlementaire nécessaire à la réalisation du projet de société du président de la République Denis SASSOU NGUESSO. Cependant, le véritable enjeu du second tour pourrait être la bataille pour la désignation du chef de file de l’opposition, actuellement acquise à l’Union panafricaine pour la démocratie sociale qui a obtenu 4 sièges au premier tour, contre 3 sièges pour l’Union des démocrates humanistes Yuki. Le peuple congolais est le grand perdant de cette élection selon une frange de l’opposition.

« Malheureusement les congolais ont été les plus grands perdants de ces élections. Car ce n’est ni la majorité avec ces plus de 100 sièges, ni tous ceux qui ont fait les 100% de résultats qui l’ont gagné. Seule la fracture démocratique en est sortie victorieuse. En somme, ce scrutin est si honteux que ces résultats en sont dénués de signification ».

Uphrem Dave MAFOULA, Candidat du parti Les Souverainistes aux élections  législatives et localesCongo

A l’issue du premier tour des législatives, 26 sièges restent à pourvoir à l’Assemblée nationale. Tous les regards seront tournés vers les circonscriptions qui ont connu des violences telles qu’à Mouyondzi ou à Makélékélé 4, dans l’espoir d’un scrutin libre, transparent et apaisé.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com