Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Côte d’Ivoire : 200 milliards de FCFA de financement attendus de la Banque islamique de développement

La Côte d’Ivoire attend un financement de plus de 200 milliards de FCFA de la Banque islamique de développement en 2022 pour relancer sa croissance économique. Elle a profité des Assemblées Annuelles de la BID qui se tiennent en Égypte pour fédérer ses partenaires multilatéraux autour de son ambitieux programme de développement basé sur le financement des secteurs clés de son économie. Des moments de plaidoyers et des échanges qui rassurent le gouvernement ivoirien dans sa vision de relance économique.

La Côte d’Ivoire veut relancer son économie post-Covid par des investissements massifs dans les secteurs de l’énergie, de l’agriculture et des nouvelles technologies. Le pays a profité des assemblées annuelles du Groupe de la Banque Islamique de Développement qui se déroulent du 1er au 4 juin 2022  à Charm El-Cheikh en Égypte pour présenter aux partenaires son plan de développement. Pour mettre en œuvre cette vision ambitieuse, elle compte sur la BID pour un financement d’environ 200 milliards de FCFA en 2022.

Les interventions de la Banque islamique de développement en Côte d’Ivoire en 2010 étaient de moins de 60 milliards de FCFA. En 2021, les interventions cumulées, je parle des engagements, sont au-delà de 1200 milliards de FCFA. C’est dire toute la place que cette institution financière prend dans la restauration de notre économie post crise.

KABA NIALE, Ministre du Plan et du Développement Côte d’Ivoire

Pour favoriser la croissance rapide de son économie, le gouvernement ivoirien compte sur les partenariats public-privés pour attirer davantage des investissements dans les secteurs clés porteurs de croissance. Une vision que partagent la Banque islamique de développement et les partenaires multilatéraux qui estiment que la relance économique de la Côte d’Ivoire pourrait profiter à la sous-région très affectées par les crises endogènes et exogènes.

Beaucoup de nos partenaires multilatéraux ont compris que la création de richesse dans nos pays est portée par le secteur privé, c’est pourquoi nous invitons souvent nos opérateurs économiques à participer à de telles assemblées pour comprendre leurs modes opératoires. Il y a des opportunités de financement à saisir et nous espérons que leur participation aux échanges ont permis d’établir des contacts bénéfiques.

KABA NIALE, Ministre du Plan et du Développement Côte d’Ivoire

Pour rappel, en moins de dix ans, les investissements de la Banque islamique de développement sont passés de 60 milliards de FCFA à plus de 1200 milliards de FCFA en 2021. Un partenariat fructueux que les deux parties comptent renforcer dans le cadre bilatéral au profit du développement socio-économique des ivoiriens.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com