Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Côte d’ivoire : le Premier ministre Patrick Achi expose les axes de renforcement du secteur agricole

La problématique de la transformation structurelle du secteur agricole, notamment le développement de la chaîne des valeurs du secteur agro-alimentaire, demeure l’une des priorités du gouvernement de Côte d’Ivoire. D’après le Premier ministre, Patrick Achi, l’Etat a consenti d’importants investissements en termes de renforcement de capacités d’approvisionnement des chaînes de valeurs dans le domaine agricole.

En Côte d’Ivoire, l’agriculture représente 25% du PIB national, l’une des principales activités économiques du pays. Et faire de l’agro-business un pilier essentiel de l’économie demeure l’une des priorités du gouvernement ivoirien. S’exprimant sur les mesures de renforcement des chaînes d’approvisionnement et d’investissements dans le secteur agricole, lors du récent sommet U.S.-Africa Leaders Summit tenu à Washington, le Premier ministre ivoirien Patrick Achi, a relevé les points essentiels en termes d’investissement consentis par l’Etat de Côte d’Ivoire, pour le développement du secteur agricole.

« La première chose qu’on doit faire, c’est que nous avons besoin d’avoir véritablement des partenaires pour pouvoir amener une technologie pour pouvoir apporter des capitaux des marchés pour que nous puissions avoir une valeur ajoutée à ce que nous produisons […] par exemple pour le cacao si dans les dix ans qui viennent au lieu de 6%, je peux capturer 25% de la valeur ajoutée dans le cacao, je vais augmenter mon PIB de 75% sachant que mon PIB représente 51 milliards USD à l’heure actuelle. »

Patrick Achi, Premier ministre de Côte d’Ivoire

Pour booster la transformation structurelle d’un secteur agricole qui représente 2/3 des emplois directs et indirects et 60% des recettes d’exportation du pays, l’Etat de Côte d’Ivoire entend attirer plus de partenariats technologique et financiers, selon le Premier ministre ivoirien Patrick Achi faire de l’agro-business un pilier de l’économie ivoirienne passe également par la création d’un écosystème favorable au développement de l’agro-business.

“Créer un environnement, un écosystème qui va vous permettre de produire de la nourriture de l’alimentation en volume, créer en fait une bonne logistique en termes de transporter de système de distribution pour pouvoir donner à des gens qui veulent avoir des aliments de bonne qualité et à des prix abordables, donc ça, il ne s’agit pas uniquement de produire, il faut en fait parler de centre de recherche ensuite de production ensuite de transports de logistique et de distribution, sur chacune de ces étapes, il faut faire quelque chose.“

Patrick Achi, Premier ministre de Côte d’Ivoire

Placé en première, ligne des priorités, l’Etat de Côte d’Ivoire ambitionne d’amplifier la modernisation du secteur agricole par la hausse des rendements et des revenus des producteurs, réduire le coût de la vie et accélérer l’industrialisation du pays par la transformation locale des matières premières. Après un taux de croissance économique positif d’environ 6,5% en 2021, la Côte d’Ivoire entend poursuivre cette dynamique avec un taux de croissance projeté à environ 7% d’ici à fin 2022.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com