Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

En 2023, le Tchad compte impulser sa “dynamique” dans le G5 Sahel, la CBLT et la FMM

Dans son discours à la nation le 31 décembre, le président de la Transition et président de la République du Tchad, le général Mahamat Idriss Deby Itno, a annoncé qu’en 2023 son pays poursuivrait la coopération avec les pays africains dans la sécurité au Sahel et au lac Tchad, notamment à travers une plus grande implication dans le G5 Sahel, la Commission du Bassin du lac Tchad et la Force multinationale mixte contre Boko Haram. Le général Mahamat Idriss Deby Itno a également évoqué les actions à venir dans le cadre de la transition politique au Tchad. 

Ayant succédé en novembre 2022 au président nigérian Muhammadu Buhari à la tête de la Commission du bassin du Lac Tchad, le président de la transition au Tchad, le général Mahamat Idriss Deby Itno, compte apporter dans l’organisation un élan nouveau dans le cadre de son mandat. Une dynamique également envisagée dans la Force multinationale mixte qui lutte contre Boko Haram dans la région du lac Tchad: et le G5 Sahel, cadre de coopération sécuritaire créé en février 2014, que le Mali a quitté provisoirement et qui compte actuellement la Mauritanie, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad. 

“Respectueux de ses engagements internationaux, le Tchad continuera à remplir et à assumer pleinement sa responsabilité dans la lutte contre le terrorrisme au Sahel et dans le bassin du lac Tchad. Dans cet élan, notre engagement au sein du G5 Sahel et de la CBLT, dont le Tchad vient de prendre les rênes, va évoluer conformément à la nouvelle dynamique que nous comptons impulser à nos deux organisations, des organisations qui ont démontré leur efficacité dans l’espace Sahel. De plus, le Tchad entend oeuvrer pour rendre plus efficace et plus opérationnel le cadre de coopération militaire qu’est la Force mixte multinationale dans le but de pacifier le bassin du Lac Tchad et de permettre et de permettre à nos Etats de se consacrer à son développement et au sauvetage de ce lac vital pour nos populations” 

Mahamat Idriss Deby Itno, Président de la transitionTchad

Dans son discours à la nation le 31 décembre, le général Mahamat Idriss Deby Itno, à la tête du Tchad depuis la mort de son père le 20 avril 2021, est également revenu sur la nouvelle durée de la transition, adoptée en octobre 2022 lors du Dialogue national inclusif et souverain, qui a prolongé son mandat à la présidence de la République du Tchad de 24 mois avant la tenue d’élections. 

“Après un profond exercice d’introspection, sans tabous et sans complaisance, le Dialogue national inclusif et souverain a permis aux participants de décider souverainement d’engager le pays sur une deuxième phase de transition de 24 mois. Ces 24 mois de transition ont pour objectif ultime le retour à l’ordre constitutionnel et la mise sur les rails d’un Tchad refondé et tourné vers un développement intégré et durable.”

Mahamat Idriss Deby Itno, Président de la transitionTchad

Rappelons que les conclusions du Dialogue national inclusif et souverain autorisent les autorités conduisant la transition, dont le général Mahamat Idriss Deby Itno, à participer aux prochaines élections au Tchad, une mesure critiquée par la Commission de l’Union africaine.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com