Guinée : Le colonel Mamady a Doumbouya auteur du coup d’Etat, annonce la dissolution constitution et la fermeture des frontières

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Le Colone Mamady Doumbouya, auteur du putsch du 05 septembre 2021 en Guinée lors de sa première déclaration publique – © Capture d’écran d’une vidéo du CNRD sur Twitter

Un groupe de militaires se dénommant Comité National de Rassemblement et du Développement (CNRD) aurait pris le pouvoir à Conakry ce dimanche 05 septembre 2021. A sa tête, le colonel Mamady Doumbouya annonce la dissolution de la constitution et la mise en place d’une nouvelle gouvernance.

Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, le colonel Mamady Doumbouya auteur du coup d’Etat de ce dimanche 05 septembre 2021 remet en cause la gestion du gouvernement et justifie ce putsch. La situation socio-politique et économique du pays, le dysfonctionnement des institutions républicaines, l’instrumentalisation de la justice, le piétinement des droits des citoyens , l’irrespect des principes démocratiques, la gabegie financière (…) la pauvreté et la corruption endémiques ont mené la vie républicaine des Guinéens.”

L’actuel homme fort de Guinée dans sa déclaration publique a annoncé la dissolution des institutions publiques et a lancé un appel à ses frères d’armes à l’unité afin de répondre aux aspirations légitimes du peuple guinéen “Nous avons décidé de dissoudre la constitution en vigueur, de dissoudre les institutions, de dissoudre le gouvernement et la fermeture des frontières terrestres et aériennes”.

Pour redonner ses lettres de noblesse à la Guinée, le Colonel Mamady Doumbouya annonce l’instauration d’un comité national du Rassemblement et du développement (CNRD). Et appelle ce dernier à prendre “ses responsabilités vis -à-vis du peuple souverain de Guinée et dans sa totalité”

Le colonel Mamady Doumbouya, auteur du coup d’Etat déclenché dimanche 05 septembre dans la capitale guinéenne Conakry est un ancien légionnaire de l’armée française qui a été rappelé en Guinée pour prendre la tête du Groupement des forces spéciales (GPS) une unité d’élite de l’armée créée en 2018.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback