Guinée : l’ex-président Alpha Condé visé par des poursuites judiciaires

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Pour des raisons de santé, l’ancien président guinéen, Alpha Condé s’est vu accorder une autorisation pour des soins médicaux à l’étranger pendant un mois. La date de son départ n’a pas été précisée. Néanmoins, dès son retour, l’ancien président déchu devrait faire face à des poursuites judiciaires. Le 13 janvier 2022, des instructions aux parquets des tribunaux ont été lancées d’engager sans délai des poursuites judiciaires autour de faits de crimes présumés commis durant son mandat.

L’Ancien président guinéen, Alpha Condé pourrait se retrouver devant la justice. Le 13 janvier 2022, le Procureur Général près la Cour d’Appel de Conakry, Alphonse Charles Wright a donné des instructions aux parquets des tribunaux relevant de son ressort, d’engager sans délai des poursuites judiciaires autour des faits de crimes présumés commis entre 2010 à 2020. Il est reproché entre autres des faits d’atteinte volontaires et involontaires à la vie, aux libertés, vol aggravé entre autres.

En raison de la dégradation de son état de santé, l’ex-président Alpha Condé déchu le 5 septembre 2021 a été autorisé le 31 décembre 2021 à quitter le territoire pour des examens médicaux à l’étranger. Il doit y passer un mois selon l’autorisation délivrée par la transition, sauf avis contraire de ses médecins traitants. Aucune information véritable n’a été donnée sur son état de santé.

Début décembre 2021, une quarantaine de citoyens ont déposé une plainte contre Alpha Condé au tribunal de première instance de Dixinn à Conakry, pour les crimes commis sous son règne. Plus de 400 Guinéens sont par ailleurs tombés sous les balles entre 2010 et 2020, selon l’opposition.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com