Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

La médiation togolaise annonce la libération de trois soldates ivoiriennes détenues au Mali

L’affaire dite des 49 soldats ivoiriens voit un dénouement partiel avec la libération de soldats féminins. Un geste humanitaire de la part des autorités maliennes, selon le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey. Depuis le 10 juillet, 49 militaires ivoiriens, accusés par Bamako d’être des mercenaires, étaient détenus au Mali.

C’est une avancée pour l’apaisement des relations diplomatiques entre la Côte d’Ivoire et le Mali. 03 femmes parmi les 49 militaires ivoiriens interpellés au Mali le 10 juillet 2022, ont été officiellement libérées et remises aux autorités ivoiriennes, samedi 03 septembre 2022, à Lomé, la capitale du Togo.

« Je voudrais vous annoncer que le président de la transition, le président de la République du Mali, le colonel Assimi Goïta a accepté (…) de procéder à la libération de certains prisonniers et le président de la République togolaise se réjouit que le président Assimi Goïta ait accepté en guise de geste humanitaire, de libérer trois prisonniers sur les 49. »

Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères du Togo

Après leur libération et l’abandon de charges contre elles, les trois militaires ivoiriennes ont regagné Abidjan en Côte d’ivoire. Et les autorités ivoiriennes qui poursuivent les discussions pour la libération des 46 autres soldats, ont promis de s’engager à respecter les procédures des Nations unies ainsi que les nouvelles règles et dispositions maliennes édictées, relatives au déploiement des forces militaires au Mali.

« République de Côte d’Ivoire déplore que des manquements et des incompréhensions aient été à l’origine de cet évènement fortement regrettable. La République de Côte d’Ivoire soucieuse d’entretenir des relations de bon voisinage avec le Mali, s’engage à respecter les procédures des Nations Unies, ainsi que les nouvelles règles et dispositions maliennes, édictées, relatives au déploiement des forces militaires au Mali »

Fidèle Sarassoro, ministre directeur de cabinet du président ivoirien Alassane Ouattara

Cette libération à titre humanitaire de ces trois soldates ivoiriennes, est l’aboutissement d’une longue médiation entamée par le président togolais Faure Gnassingbé, depuis l’arrestation des soldats ivoiriens le 10 juillet 2022, à l’aéroport Modibo Keita à Bamako. Soupçonnés d’être des « mercenaires », le contingent de soldats ivoiriens est détenu au Mali malgré le fait que la Côte d’ivoire assure que ses militaires étaient en mission pour l’ONU, dans le cadre d’opérations de soutien logistique à la Mission des Nations unies au Mali (Minusma).

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com