Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

L’Afrique du Sud place l’année 2023 sous le signe de l’amélioration des services publics

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa ambitionne de stimuler la qualité des services offerts aux populations. Dans son traditionnel discours de fin d’année, le président de la République a présenté quelques projets envisagés pour améliorer les conditions de vie en Afrique du Sud. Parmi ceux-ci, la réforme du secteur de l’eau et de l’électricité pour sortir les Sud-Africains des délestages mais aussi la lutte contre la corruption.

Dans son discours de fin d’année le 31 décembre 2022, le président Cyril Ramaphosa a édicté quelques axes prioritaires de développement à l’effet de stimuler la qualité de la vie en Afrique du Sud. Il s’agit notamment de l’amélioration de l’environnement opérationnel des entreprises, de la réforme dans le fonctionnement des ports et des chemins de fer, ainsi que dans les secteurs des télécommunications, de l’eau et de l’électricité. Selon les données de la compagnie nationale d’électricité de l’Afrique du Sud, Eskom, entreprise détenue par l’Etat, les Sud-Africains ont connu le pire mois de délestage de leur histoire en septembre 2022, avec un déficit total estimé à 1 503 gigawattheures et 572 heures de délestage.

“Nous améliorons l’environnement opérationnel des entreprises et attirons de nouveaux investissements. Nous entreprenons des réformes dans l’exploitation de nos ports et chemins de fer, ainsi que dans nos secteurs des télécommunications, de l’eau et de l’électricité. Nous travaillons dur pour mettre fin à la crise des délestages. Nous augmentons la quantité d’énergie renouvelable sur le réseau. Les bénéfices de ce travail ne se feront peut-être pas sentir immédiatement, mais nous devons nous attendre à ce que ces efforts réduisent progressivement le besoin de délestages jusqu’à ce qu’il ne soit plus nécessaire.”

Cyril Ramaphosa, Président de la RépubliqueAfrique du Sud

Pour le Président Ramaphosa, la lutte contre la corruption, véritable solution de promotion de la bonne gouvernance et de l’équité, doit être accentuée. Des précédents programmes et actions de lutte contre la corruption menés par la  State Capture Commission avaient permis de récupérer d’importantes sommes d’argent détourné dans les entreprises publiques comme Eskom et l’agence nationale du fret ferroviaire sud-africain Transnet.

“Au cours de l’année écoulée, des étapes importantes ont été franchies dans la lutte contre la corruption. La Commission sur la capture d’État a remis son rapport final et le gouvernement a établi un plan de mise en œuvre de ses recommandations. Il y a eu plusieurs arrestations, poursuites et condamnations pour corruption et affaires liées à la capture de l’État. D’importantes sommes d’argent volées ont été récupérées par des entreprises publiques comme Eskom et Transnet. Tout comme la nouvelle année est l’occasion de prendre un nouveau départ dans nos vies personnelles, il doit en être de même pour la vie de notre nation. Les Sud-Africains veulent que les problèmes d’électricité de notre pays soient résolus. Ils veulent que des mesures plus sévères soient prises contre la corruption.”

Cyril Ramaphosa, Président de la RépubliqueAfrique du Sud

Selon le président sud africain Cyril Ramaphosa, malgré des conditions peu favorables, en 2022, l’Afrique du Sud a évolué sur une courbe ascendante de prospérité économique. 1,5 million de nouveaux emplois ont été créés grâce au plan présidentiel de relance de l’emploi.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com