Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Le Tchad lance la modernisation de ses infrastructures météorologiques pour faire face aux inondations

Le Tchad, comme la plupart des pays sahéliens, a fait face cette année aux inondations causées par les eaux de pluies et les débordements des fleuves. Une situation qui a provoqué des crises humanitaires et sociales importantes à travers le pays. L’Agence nationale de la météorologie a pour responsabilités de prévenir et gérer ces catastrophes naturelles mais cette structure fait aussi face au défi de la modernisation de ses installations et à l’insuffisance des ressources humaines qualifiées.

L’Agence nationale de la météorologie du Tchad fait face au défi de la modernisation de ses stations pour prévenir les catastrophes naturelles. Les inondations qui ont touché 80% des villes du pays et qui ont fait environ 600 sinistrés ont montré la nécessité pour le pays de se doter d’un système de météorologie moderne. Mais pour atteindre cet objectif, le gouvernement doit au moins doubler le nombre des stations pour espérer couvrir l’étendue du territoire national.

“Nous avons 64 stations automatiques en cours d’installation, l’équipement météo-média et le site web météo aussi sont en cours de finalisation. Il faudrait renforcer davantage le réseau pour couvrir l’immensité du pays avec trois stations supplémentaires et au moins 1000 postes pluviométriques automatiques. Nous devons suffisamment prévoir des stations supplémentaires pour prendre le relais en cas de défaillances de celles existantes. Au-dessus de tout, il faut être en mesure d’assurer la maintenance des équipements.”

SAKINE YOUSSOUF BATCHOM, Directeur de l’Agence nationale de la météorologie

Si le processus de renouvellement des installations météorologiques est enclenché, certains experts de l’Agence estiment que le nombre insuffisant des ressources humaines qualifiées impacte aussi sur l’efficacité de l’Agence à prévenir les catastrophes dévastatrices. L’Etat doit procéder au recrutement massif des agents de liaison de différentes spécialités pour opérationnaliser le système d’alerte météo.

“L’Agence a besoin de personnel qualifié pour la maintenance et l’exploitation des données. Ce n’est pas parce que nous acquérons des équipements automatiques que nous n’avons pas besoin de ressources humaines supplémentaires. Comme vous le constatez, il ya même des herbes qui poussent sur les matériels, mais si nous un agent chargé de maintenance sur le site, il s’en chargera.” 

SINGAMBAYE DJEKOUNDA, Directeur des Applications météorologiques

Avec la modernisation progressive et l’adaptation des activités agricoles aux effets du changement climatique, l’Agence est contrainte de renforcer ses dispositifs pour répondre aux besoins agro-climatiques des populations rurales. Pour rappel, l’Agence nationale de la météorologie du Tchad est classée par les autorités depuis 2010 comme l’un des instruments stratégiques de planification de développement socioéconomique. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com