Maroc : Près de 18 millions d’électeurs aux urnes pour élire 395 députés et 678 conseillers régionaux

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Les Marocains sont appelés à renouveler la Chambre des représentants à Rabat, et à désigner les conseillers communaux et régionaux. Pour la première fois que le Maroc organises des éléctions générales, le parti islamiste de la Justice et du Développement (PJD) qui se présente pour un 3ème mandat, lance un appel à la mobilisation citoyenne pour faire valoir leur vote et augmenter le taux d’abstraction de 2016 estimé à 58%.

Ce 8 septembre est jour d’élection au Maroc. Les citoyens sont appelés à renouveler la Chambre des représentants et à désigner les conseillers communaux et régionaux. Ces éléctions générales devraient déterminer l’avenir du parti islamiste de la Justice et du Développement (PJD)à la tête de l’exécutif depuis plus de dix ans et dont la gestion est remise en question par les marocains.

Avec un taux d’abstention estimé à 58 % lors des élections législatives de 2016, le parti islamiste de la Justice et du Développement pour son 3ème mandat, lance un appel massif aux marocains afin de doper la participation des quelques 18 millions d’électeurs. Ces derniers auront pour obligation pour la première fois d’élire les 395 députés de la Chambre des représentants et plus de 31.000 élus communaux et régionaux. 

En rappel, avec une population estimée à 36 millions d’habitants, les principales orientations du Maroc sont décidées non pas par le gouvernement et encore moins par le Parlement, mais par le roi du Maroc, Mohammed VI.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback