Ouganda : l’opposition manifeste devant le siège des Nations unies contre les abus du gouvernement

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Les opposants au régime du président Yoweri Museveni se sont rassemblés devant les locaux de l’Organisation des Nations unies, le 26 septembre 2021, pour protester contre les abus du gouvernement ougandais. En réaction, l’exécutif a estimé que cette manifestation était de faible portée en rassurant l’engagement du chef de l’Etat en faveur du respect des droits et des libertés.

À la 76ème Assemblée générale des Nations unies, le président Yoweri Museveni a dit son engagement pour le respect des droits de l’homme et de l’état de droit. Faux, estiment l’opposition ougandaise, raison de l’organisation d’une manifestation le 26 septembre 2021 devant les bureaux de l’ONU. Les opposants, notamment ceux du Parti pour l’unité nationale de Bobi Wine ont critiqué les abus du gouvernement, notamment la violence des agences de sécurité.

Hier, des Ougandais de différents horizons se sont rassemblés devant le siège des Nations Unies à New York pour protester contre le régime de sang et de honte nationale du président Museveni. La torture, les enlèvements et le meurtre de notre peuple doivent être condamnés par toutes les personnes de bonne conscience.

Le gouvernement ougandais a réagi, minimisant la portée de cette manifestation de l’opposition. Les autorités ougandaises ont qualifié les manifestants de membres oisifs de la diaspora incapables de participer au développement du pays. Elles ont ajouté que les problèmes de l’Ouganda se règlent en Ouganda.

Bobi Wine, le leader du NUP, n’a pas pu prendre part aux manifestations de ce 26 septembre 2021 à New york, en raison des restrictions liées au covid-19. Il a été interdit d’accès dans le pays parce que, ayant séjourné il y a 14 jours en Afrique du Sud, l’un des pays les plus touchés par la pandémie.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com