RD Congo : 261 cas suspects de méningite déclarés

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Alerte à la méningite en RD Congo…La maladie s’est déclarée dans une zone minière de la région de Kisangani, très prisée par les populations locales et autres travailleurs des pays voisins comme la Centrafrique, en quête d’opportunités. Une campagne de vaccination est annoncée. 

Raideur de la nuque, sensibilité à la lumière, maux de tête, vomissements, fièvre : tels sont entre autres, quelques symptômes de cette nouvelle épidémie de méningite qui s’accroît en RD Congo. Mardi 7 septembre la maladie a été déclarée dans le nord-est du pays, par le bureau de l’Organisation mondiale de la santé en Afrique. 261 cas suspects et 129 décès ont été notifiés à cette même date.

Pour aider le gouvernement à contenir cette flambée, la directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, Matshidiso Moeti a assuré du soutien de son institution à travers une action rapide de mobilisation de médicaments et d’experts. Un comité de riposte a été mis en place à cet effet à Banalia et Kisangani, capitale provinciale de la Tshopo. Le ministère congolais de la Santé et l’OMS envisagent, en outre, d’organiser une campagne de vaccination.

En RD Congo, des épidémies de méningite étaient déjà survenues dans plusieurs provinces. À en croire le bureau Afrique de l’OMS, plus d’1,6 million de personnes (âgées de 1 à 29 ans), ont été vaccinées en 2016 dans la province de la Tshopo, qui se situe dans la ceinture africaine de méningite, s’étirant sur tout le continent, et traversant 26 pays.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback