Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Tchad : les producteurs agricoles outillés pour faire face au changement climatique

Les producteurs ruraux du Tchad sont impuissants face à la chute de leurs récoltes et de leurs revenus due à la faiblesse des précipitations. De plus, les effets néfastes de la pandémie de Covid-19 ont eu un impact sur les coûts d’importation des intrants et de commercialisation des produits. Pour s’adapter à cette réalité climatique et sanitaire et continuer à travailler la terre, les agriculteurs s’informent auprès des services et programmes afin de trouver de l’aide et des techniques adaptées.

Au Tchad, les agriculteurs se plaignent de la baisse drastique de leurs récoltes saisonnières due à la faiblesse des précipitations. Pour les aider à s’adapter à ce phénomène, le Programme conjoint du Sahel en réponse aux défis du changement climatique et des conflits (SD3C) organise une campagne d’information à grande échelle pour les acteurs ruraux. L’objectif est d’identifier les doléances des producteurs et des entrepreneurs ruraux afin de les conseiller sur les mécanismes de soutien.

« Nous sommes une coopérative des femmes et nos activités agricoles subissent énormément les effets du changement climatique et de la pandémie de Covid-19. Nous sommes venues nous renseigner sur le programme et la possibilité de bénéficier d’un accompagnement. Nous espérons avoir de l’aide pour continuer avec nos productions. »

KHADIDJA YOUSSOUF, Présidente de la Coopérative Seif Al-NassourTchad

L’avancée du désert et l’érosion des sols, causées par la dégradation de l’environnement dans certaines régions du pays, menacent les terres agricoles et les zones de pâturage. Ce phénomène entraîne des conflits intercommunautaires dans le monde rural. Le programme SD3C veut prévenir cette situation en se concentrant sur une approche humanitaire et le développement d’activités génératrices de revenus pour les groupes vulnérables.

« Les initiatives seront adressées prioritairement aux exploitations agricoles familiales, aux petits producteurs et éleveurs à faibles revenus, vulnérables et exposés au risque de capitalisation et aux crises économiques, climatiques, sanitaires et de conflits. »

ABDOULAYE MAHAMOUT LABIT, Coordonnateur du Programme de Coopération Tchad-FIDATchad

Pour rappel, ce programme de 25 millions de dollars est mis en œuvre au Tchad sous la coordination du Projet de renforcement de la productivité et de la résilience agro-pastorale familiale au profit de 11 000 ménages dans plusieurs provinces.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com