Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Tunisie : manifestation à Tunis contre le coût de la vie et la politique du Président Kaïs Saïed

Pour exprimer leur mécontentement contre la politique du président Kais Saied, et la crise économique, des milliers de tunisiens ont arpenté samedi 15 octobre 2022, les rues de la capitale Tunis pour demander son départ. Selon les manifestants, le chef de l’État tunisien serait   responsable de la grave crise économique du pays, marquée par des pénuries récurrentes de denrées de base et une forte inflation.

Kaïs Saïed out, Kaïs Saïed game over, sont quelques unes des phrases qu’on pouvait lire sur les pancartes des milliers tunisiens qui ont manifesté samedi 15 octobre 2022 à Tunis pour dénoncer la politique du président Kaïs Saïed qu’ils accusent d’être responsable de la grave crise économique dans le pays. 

“Personne ne sait où va la Tunisie c’est-à-dire aujourd’hui ce qu’on observe c’est que le pays va entrer dans une période de turbulences et peut-être cette période de turbulences va se transformer en violence et donc le pays à ce moment-là entrera dans l’inconnu mais en tout cas le pays n’a pas de solution immédiate les caisses sont vides, la situation des Tunisiens est vraiment décrété et le contexte mondial n’aide pas à l’apaisement.”

Hichem Ben Yaiche, Analyste politique Tunisie

Menés par le Front de salut national, une coalition de partis d’opposition, les manifestants ont traversé les rues principales de la capitale tunisienne, appelant au départ du président. Déjà affaibli par la pandémie du covid-19, l’économie tunisienne a été également affectée par le conflit russo-ukrainien, qui a renchérit les importations de céréales et d’hydrocarbures dont elle est dépendante.

“Donc que le président tunisien, On voit qu’il est en difficulté pour pouvoir proposer une alternative en tout cas une perspective pour les tunisiens et dans ce contexte la Tunisie est dans une situation financière extrêmement tendue. Les discussions avec le FMI sont en voie d’apporter des solutions provisoires en tout cas pour réduire les contraintes actuelles mais la perspective reste extrêmement dangereuse pour le pays parce que la crise est multiforme et la Tunisie aujourd’hui n’arrive pas à en sortir à proposer des pistes je pense que c’était un véritable problème de gouvernance qui se posent dans ce pays.”

Hichem Ben Yaiche, Analyste politique Tunisie

La Tunisie, qui étranglée par une dette supérieure à 100 % de son PIB et incapable d’emprunter sur les marchés internationaux, est en négociation avec le Fonds monétaire international (FMI) pour un prêt d’environ deux milliards de dollars.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com