Zambie : les alliances entre les partis de l’opposition se multiplient à quelques heures de la présidentielle

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

En Zambie, le scrutin risque de se jouer serré entre le président sortant Edgar Lungu de 64 ans, et son principal adversaire Hakainde  Hichilema de 59 ans, qui se présente pour la sixième fois à l’élection présidentielle prévue ce 12 août 2021. La formation de plusieurs alliances avec d’autres partis d’opposition et l’engagement à relever les difficultés socio-économiques du pays, pourraient être considérés comme des forts potentiels de l’opposant à ce scrutin.

Le principal opposant du Président Edgar Lungu, Hakainde Hichilema, chef du Parti uni pour le développement national, se présente pour la sixième fois à l’élection présidentielle en Zambie prévue ce 12 août 2021. Surnommé “HH”, cet homme d’affaires autodidacte de 59 ans qui a perdu de justesse les élections de 2016, a formé des alliances avec d’autres partis qui menacent de renverser le Front patriotique au pouvoir. Un véritable potentiel pour l’opposant à ce scrutin.

Réclamant du changement, des dizaines de Zambiens ont chaleureusement accueilli le dépôt de la candidature du principal opposant, Hakainde Hichilema en mai 2021. Derrière Hichilema, les partis d’opposition et des militants ont formé une alliance baptisée « l’alliance UPND pour la Zambie que nous voulons ».

Après avoir fortement contesté les élections de 2016 dénonçant la fraude électorale, l’opposant Hakainde Hichilema avait passé quatre mois en prison pour avoir tenté de bloquer le convoi du président Edgar Lungu. Il avait plaidé non-coupable, mais risquait une sentence allant de 15 ans de prison à la peine de mort. Suite aux vives tensions politiques dans le pays, l’opposant a été libéré le 16 août 2017.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com