Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

77ème assemblée de l’ONU : le président rwandais Paul Kagame appelle à une volonté politique pour mettre fin à l’instabilité en RD Congo

 Le président rwandais Paul Kagame s’est exprimé mercredi 21 septembre 2022, du haut de La Tribune des Nations unies à l’occasion de la 77e session de l’Assemblée générale de cette organisation. Dans son allocution, le chef de l’Etat Rwandais s’est exprimé sur la situation dans l’Est la RD Congo, un différend qui oppose le Rwanda et la RD Congo. Le président Paul Kagame estime que la volonté politique pourra mettre fin à la crise sécuritaire dans l’Est de la RD Congo.

Dans son discours à l’assemblée générale des Nations Unies à New York, le président rwandais Paul Kagame a abordé plusieurs questions, notamment celle de l’insécurité à l’est de la République Démocratique du Congo. Sur ce sujet, les deux pays s’accusent mutuellement depuis plusieurs années. Et selon le président rwandais, le jeu de reproches ne résoudra pas ce problème.

Ça ne sert à rien de jeter l’opprobre sur quiconque. Ces défis ne sont pas insurmontables. Nous pouvons trouver des solutions. Ces solutions seraient bien moins coûteuses sur le plan financier et humain. La communauté internationale peut nous aider à régler ce problème.

Paul KAGAME, Président de la République

Les Nations unies assurent la plus grande mission de maintien de la paix en RD Congo, avec un budget annuel de plus d’un milliard de dollars depuis plus de 20 ans maintenant. Pour le président Paul Kagame, le sérieux dans la coopération internationale et surtout des solutions locales pourraient mettre fin à ce problème.

Il a été prouvé que les initiatives régionales ou bilatérales font une grande différence, que ce soit en République centrafricaine ou dans l’engagement réussi du Rwanda et de la Communauté de développement de l’Afrique australe pour contenir l’extrémisme violent dans le nord du Mozambique. Si cette approche était testée correctement en RDC, comme le propose le processus de Nairobi, elle ferait la différence.

Paul KAGAME, Président de la République

Dans son allocution devant l’assemblée générale des Nations Unies, le président Félix Tshisekedi de la République Décratique du Congo a quant à lui accusé formellement le Rwanda  de soutenir le groupe rebelle M23, affirmant que ses efforts pour réunifier le pays et trouver des solutions pacifiques ont été entravés par une ingérence extérieure continue. Après les efforts du président angolais Joao Lourenco, c’est maintenant au président français de s’essayer à la médiation des deux pays. Emmanuel Macron a rencontré les deux chefs d’État ce mercredi 21 Septembre pour discuter des solutions durables au conflit qui oppose les deux pays depuis plus de deux décennies. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com