Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : 482,3 millions USD levés par les startups du secteur agroalimentaire en 2021

Les levées de fonds des startups opérant dans le domaine de l’agrifood-tech en Afrique se sont établies à 482,3 millions de dollars en 2021 contre 185 millions en 2020 représentant une croissance de 250% selon un récent rapport. Même si cette filière attire de plus en plus d’investisseurs, certains experts estiment que les levées de fonds demeurent concentrées sur une poignée de pays.

Selon  le rapport Africa AgriFoodTech Investment Report 2022, publié le 20 septembre, les levées de fonds des start-up de l‘agroalimentaire ont bondi de 250% sur une période d’un an. Elles sont passées de 185 millions de dollars à 482,3 millions de dollars en 2021, équivalant à une croissance de 250%. 

Ce qui pourrait justifier ces performances, c’est que le secteur des start-up est foodtech connaît une évolution extrêmement importante depuis 2014, et dans certains pays vous avez des grands groupes alimentaires qui quasiment investissent vers ces start-up qui, de la production au consommateur, innovent sur les produits, innovent sur la distribution, le marché et certains disent même qu’ils sont en mesure de perturber les acteurs établis. Il faut savoir qu’ils introduisent de nouvelles technologies dans la manière de produire des aliments, dans la manière de les protéger, dans la manière de les empaqueter, dans la manière de les livrer.

Boubacar BA, Journaliste

Le montant record enregistré durant l’année écoulée porte à 1,1 milliard de dollars, le total des levées de fonds réalisées par les  industries agro-alimentaires sur le continent depuis 2017. Sur cette performance, 119 agritech et foodtech ont levé des fonds durant l’année écoulée mais seulement trois pays africains ont cumulé 87,6% de ces opérations: l’Egypte, le Nigeria et le Kenya.

Tout simplement parce que par exemple si vous prenez les pays d’Afrique de l’Est le secteur agricole est extrêmement développé et je vais parler du Kenya par exemple vous avez dans ces pays des écosystèmes des start-up et des fonds consacré à l’innovation ils ont déjà une longueur d’avance sur beaucoup d’autres pays africains. Donc c’est l’infériorité du développement d’un écosystème de start-up et aussi le fait que le secteur agricole est très développé qui justifie le fait que effectivement on ne parle que du Nigéria, de l’Égypte et surtout on parle du Kenya dans le monde de la start-up agrobusiness.

Boubacar BA, Journaliste

Selon le rapport, le nombre annuel des tours de tables lancés par les start-up agrifoodtech africaines n’a cessé de croître au fil des années, passant de 51 en 2017, à 99 en 2020, puis à 150 en 2021. A noter que la plus grande collecte de fonds d’environ 68 millions de dollars a été réalisée par la startup nigériane TradeDepot, mettant en relation des producteurs alimentaires avec des détaillants informels.  

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com