Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : 5,4 millions d’euros pour acquérir 30 bateaux à coque rigide

La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union européenne (UE) ont convenu de fournir un financement de 5,4 millions d’euros aux pays côtiers de la CEDEAO. Ces fonds serviront à soutenir le projet d’appui à la sécurité maritime en Afrique de l’Ouest, qui vise à endiguer le phénomène de l’insécurité maritime dans le golfe de Guinée, en Afrique de l’Ouest.

Des équipements d’une valeur de 5,4 millions d’euros, constitués au total de 30 bateaux à coque rigide et du matériel de police scientifique, sera destiné aux États côtiers membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Ce dispositif destiné à les aider dans la lutte contre l’insécurité maritime dans le Golfe de Guinée est la composante la plus importante du Projet d’appui à la sécurité maritime en Afrique de l’Ouest (Swaims).

Tout comme les frontières terrestres , les frontières maritimes ont besoin d’une surveillance accrue de la part des pays de la CEDEAO parce que ça nous fait perdre des milliards, des milliards et des milliards sous la forme de contrebande, sous la forme d’exploitation, sous la forme de pollution. Et donc, il est très utile que la CEDEAO se penche sur ce problème.”

Boubacar BA, Journaliste – Sénégal

Cette dotation vient renforcer considérablement les capacités des pays bénéficiaires à faire respecter l’État de droit dans leurs eaux territoriales et leurs zones économiques exclusives adjacentes. 

Mais à 30 bateaux c’est quand même pas beaucoup. J’espère que ce n’est que la 13 la première tranche de mouvement de fond qui va amener à une plus grande surveillance de nos frontières. Dans les pays africains nous avons besoin de surveiller nos frontières car nos frontières sont des véritables passoires”

Boubacar BA, Journaliste – Sénégal

Les États côtiers et le secteur du transport maritime sont confrontés à des problèmes de sécurité maritime dans toutes les mers et océans qui bordent l’Afrique, particulièrement dans le golfe de Guinée en Afrique de l’ouest. Les principales menaces sont notamment le trafic d’armes et de drogues, la piraterie, le vol de pétrole brut, les dommages environnementaux, entre autres.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com