Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : les coûts associés à la cybercriminalité vont croître de 15 %

Pour Emmanuel Cheriet, directeur général d’Orange Cyberdéfense pour le Maghreb et l’Afrique, il devient urgent que les États africains investissent dans la sécurité informatique autant que dans la connectivité. D’autant que le déficit mondial de compétences dans ce domaine offre de grandes opportunités aux jeunes Africains. En prélude au 1er Sommet international sur la cybersécurité en Afrique, il a montré l’importance de développer le marché de la cybersécurité, face à un monde informatique en constante évolution.

Le développement des infrastructures de connectivité en Afrique doit intégrer les préoccupations de cybersécurité, souligne Emmanuel Cheriet, directeur général d’Orange Cyberdéfense pour le Maghreb et l’Afrique de l’Ouest. L’objectif est d’atténuer la menace cybernétique croissante qui a augmenté de 50% par semaine en 2021, sur les réseaux d’entreprise, par rapport à l’année 2020.

« La digitalisation de tous nos services doit prendre en compte le côté sécuritaire parce que plus on numérise, on numérise, on ne fait pas face aux problèmes de sécurité, de disponibilité des réseaux, donc la question de la disponibilité des réseaux est une question très importante qui va de pair avec la numérisation de tous les services en Afrique, d’où la question du fait qu’on s’intéresse de plus en plus à la question de la cybersécurité. » 

Sam ADAMBOUNOU, Expert en TIC, Togo

La connectivité en Afrique évolue, mais les questions de sécurité doivent être une priorité. Orange Cyberdefense affirme que la multiplicité des canaux de communication augmente la surface d’attaque d’une entreprise ou d’un État. En outre, l’analyse de Cybersecurity Ventures prévoit que les coûts liés à la cybercriminalité augmenteront de 15 % par an jusqu’en 2027.

« Cette hausse en termes de taux au niveau de la cybersécurité n’est pas forcément que les pratiquants de la cybercriminalité ont adopté de nouvelles méthodes mais c’est une vigilance accrue du fait de l’hyperconnectivité du monde, qu’il faut regarder davantage la question de la cybersécurité. Voici quelques éléments de contexte. » 

Sam ADAMBOUNOU, Expert en TIC, Togo

Rappelons que le thème de la cybersécurité sera abordé lors du 1er Sommet international sur la cybersécurité en Afrique, prévu à Lomé, au Togo, du 23 au 24 mars 2022. 700 participants et autorités seront présents, une occasion de mener une coopération transfrontalière, en lien avec la vision Togo Digital 2025 qui veut faire du pays un hub digital d’ici 3 ans.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com