Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Angola : vie et mort de l’ex-prĂ©sident Jđ—Œđ˜€Ă© đ—˜đ—±đ˜‚đ—źđ—żđ—±đ—Œ đ—±đ—Œđ˜€ đ—Šđ—źđ—»đ˜đ—Œđ˜€

PrĂ©sident de l’Angola de 1976 Ă  2017, JosĂ© Eduardo Dos Santos est dĂ©cĂ©dĂ© le 8 juillet 2022. Son successeur, le prĂ©sident Joao Lourenço a dĂ©crĂ©tĂ© cinq jours de deuil national dans le pays. Le prĂ©sident Dos Santos qui a dirigĂ© l’Angola pendant quatre dĂ©cennies a commencĂ© son parcours politique Ă  19 ans en intĂ©grant le Mouvement populaire de libĂ©ration de l’Angola, le parti au pouvoir.

C’est finalement Ă  Barcelone en Espagne, sa terre d’exil d’oĂč il est revenu en septembre 2021 que l’ancien prĂ©sident angolais JosĂ© Eduardo Dos Santos est dĂ©cĂ©dĂ© le 8 juillet 2022. ÂgĂ© de 79 ans l’ex-chef d’Etat est dĂ©cĂ©dĂ© des suites d’une longue maladie, selon un communiquĂ© gouvernemental. Le prĂ©sident Joao Lourenço, qui a Ă©tĂ© au chevet de son prĂ©dĂ©cesseur le 29 juin dernier, a dĂ©crĂ©tĂ© cinq jours de deuil national dans le pays.

“Entre le chef d’Etat Joao Lourenço et le dĂ©funt prĂ©sident JosĂ© Eduardo Dos Santos, il a existĂ© une relation de confiance et d’amour. D’ailleurs, le prĂ©sident Joao Lourenço a toujours prĂ©sentĂ© son prĂ©dĂ©cesseur comme son mentor. Le dĂ©part de Dos Santos et l’avĂšnement du prĂ©sident Joao Lourenço au pouvoir a subitement crĂ©Ă© des inimitiĂ©s entre les deux protagonistes”

Flavien MBABI, Analyse politique

JosĂ© Eduardo Dos Santos a dirigĂ© l’Angola pendant 40 ans, dĂšs 1976. L’exĂ©cutif  lui rendant tĂ©moignage dans sa dĂ©claration a saluĂ© l’Ɠuvre d’un un homme d’État de grande envergure historique qui a gouvernĂ© la nation angolaise Ă  travers des moments trĂšs difficiles. Quatre ans aprĂšs son indĂ©pendance, l’Angola, de par sa manne pĂ©troliĂšre, est devenu un terrain de luttes entre les deux blocs rivaux soviĂ©tique et amĂ©ricain pendant la Guerre froide.

“Son parcours politique fĂ»t rythmĂ© par la lutte armĂ©e contre le colon portuguais suivie de 27 ans de guerre civile avant d’entamer la reconstruction de son pays. Depuis la fin de la guerre civile, l’Angola s’est bĂątie sur le pĂ©trole et dans une moindre mesure sur le diamant”

Flavien MBABI, Analyse politique

Le dĂ©funt ex-prĂ©sident angolais s’est engagĂ© au sein du Mouvement populaire de libĂ©ration de l’Angola Ă  seulement 19 ans. En 1996, il a crĂ©Ă© la Fondation Eduardo dos Santos oeuvrant  pour le progrĂšs social, culturel et scientifique.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com