Burkina Faso : une dizaine de terroristes neutralisée par l’armée

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Au Burkina Faso, le double attentat qui a eu lieu dans la commune de Markoye dans le Sahel a entraîné la mort d’une trentaine de personnes dont 15 militaires selon le ministre de la Défense. Ces attaques interviennent alors que le pays commémore ce jeudi 19 août, le 61e anniversaire de son accession à la souveraineté nationale.

L’après-midi du mercredi 18 août 2021, a été meurtrière pour les populations des villages de Dambam, Gudba, et Takabangou, dans la province de l’Oudalan proche de la frontière du Niger avec le Burkina Faso. Cette zone du pays a été la cible d’une attaque de groupes armés terroristes causant la mort de 11 civils selon les sources officielles.

Après la première attaque dans le Sahel burkinabè, l’unité du détachement militaire de Markoye alertée pour intervenir, a été prise à partie par les terroristes dans les environs du village de Tokabangou. Bilan ; 15 militaires et quatre supplétifs de l’armée ont trouvé la mort. Mais selon les autorités, plus d’une dizaine de terroristes ont été neutralisés et la zone est depuis sous-contrôle militaire.

Cette attaque est la troisième d’une série qui a fait à chaque fois plus d’une dizaine de morts. Rappelons que depuis 2015, le Burkina Faso est la cible d’attaques terroristes ayant fait de nombreuses victimes et des milliers de déplacés internes. 

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback