Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Cameroun / Visite du président Macron : vers un renforcement des relations avec la France

Le Cameroun accueille Emmanuel Macron les 25 et 27 juillet, pour son premier voyage hors Union européenne depuis sa réélection à la présidence de la République. Invité par le chef de l’Etat camerounais Paul Biya, la rencontre entre les deux personnalités va permettre de passer en revue une relation de qualité de longue date et de renforcer un partenariat stratégique.

Cameroun – France, la relation entre les deux Etats débute en 1918, avec la décision de la Société des nations (SDN), de placer le Cameroun sous mandat de la France. Et les domaines de coopération entre les deux pays sont multiples : gouvernance, santé, éducation, infrastructures, développement rural, environnement, enseignement supérieur, recherche et culture entre autres. La visite qu’effectue le président Emmanuel Macron au Cameroun, du 25 au 27 juillet, à l’invitation du président camerounais Paul Biya, marque une nouvelle étape de la coopération entre le Cameroun et la France. C’est aussi l’occasion de passer en revue une relation de longue date, de renouer des liens et de renforcer un partenariat stratégique, comme l’estime le Pr Jean Louis Atangana Amougou, spécialiste de droit public et de sciences politiques, et ancien directeur de cabinet de l’Organisation internationale de la Francophonie. 

L’arrivée cette fois-ci du président Macron au Cameroun en visite officielle, à l’invitation du président Paul Biya, va contribuer davantage à réchauffer cette relation entre les deux pays qui ont une longue tradition d’amitié et de relation diplomatique.

Jean Louis Atangana Amougou, Spécialiste de Droit public et de Science politique – Cameroun

Dans un contexte marqué par le terrorisme et la crise socio-économique due au conflit russo-ukrainien, le Cameroun, 5ème fournisseur mondial de banane et pays producteur de pétrole, gaz, bois, produits miniers et vivriers…. ambitionne de mettre à profit l’expérience de sa coopération économique et industrielle avec la France pour améliorer sa production, tirer parti de la Zone de libre échange continentale et être un acteur dynamique de ce marché unique. 

Tous les développementalistes vous disent que ce qu’il faut c’est une industrialisation de nos économies. Et pour cela il y a un certain nombre de préalables qu’il faille mettre en place, c’est la transformation des produits dans un pays. Vous savez bien qu’elle commence par un préalable rédhibitoire qui est la maitrise de l’énergie.

Jean Louis Atangana Amougou, Spécialiste de Droit public et de Science politique – Cameroun

La démocratie participative, les questions relatives aux changements climatiques, seront également au menu des échanges entre les autorités camerounaises et françaises. Après le Cameroun, le président français se rendra au Bénin et en Guinée-Bissau.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com