Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Gabon : une nouvelle usine de traitement d’eau de 119 milliards de FCFA attendue en 2026

Afin de garantir l’accès universel à l’eau potable et l’assainissement au Gabon, le ministère chargé de l’Energie a attribué une enveloppe de 119 milliards de FCFA au groupe Orelo pour la construction d’une usine de traitement d’eau. Avec une mise en service prévue en 2026, ce projet devrait assurer la distribution globale de l’eau au Gabon et favoriser l’emploi direct pour 500 personnes.

Malgré une très bonne pluviométrie, plusieurs ménages au Gabon manquent d’eau potable. Selon le gouvernement, la construction des ouvrages et le renouvellement du réseau permettra de rétablir l’accès universel à l’eau potable et à l’assainissement au Gabon. Aussi, le projet financé à 119 milliards de Francs CFA par le gouvernement d’une nouvelle station de traitement et d’adduction d’eau potable d’une capacité de production moyenne de 140 000 m3  à Ntoum dans la province de l’Estuaire devrait progressivement desservir les populations.

Ce projet va approvisionner le Grand Libreville en eau potable. Dans ce projet, la société Orelo devra assurer la conception, le financement, la construction, l’exploitation et la maintenance de cette usine pour une durée de 25 ans. Il s’agit d’une convention pour renforcer la production. Nous allons donc compléter le système pour que l’eau potable à Libreville soit disponible pour les populations dans les prochaines années.

Alain-Claude Bilie-By-Nze, Ministre en charge de l’Énergie

Selon Alain-Claude Bilie-By-Nze, ministre gabonais en charge de l’Énergie, le projet permettra de générer 500 emplois directs et 200 emplois indirects pour les localités traversées par le projet dès sa mise en service en 2026. L’installation de 52 km de canalisations d’eau brute grâce à ce projet permettra de couvrir le déficit en eau, d’exploiter le potentiel hydrique du Gabon et de répondre à la croissance de la demande en eau du Grand Libreville.

L’eau et l’électricité sont aussi des éléments indispensables à la vie quotidienne. Les chantiers d’amélioration de la desserte en eau et électricité se sont multipliés, à Libreville comme ailleurs dans le pays. Sur le volet eau, depuis mars 2021, plus de 120 kilomètres de canalisations ont été rénovés et 200 kilomètres sont encore à venir afin d’améliorer la vie de plus de 300 mille de nos concitoyens dans le Grand Libreville.

Ali Bongo, Président de la République

Selon l’ONU, le taux d’accès à l’eau au Gabon en 2021 est estimé à près de 80,8%. Un taux qui place le Gabon à la 3e place en Afrique derrière l’Egypte et le Botswana. La nouvelle usine vient appuyer le programme intégré pour l’alimentation en eau potable et l’assainissement de Libreville (PIAEPAL), qui insiste sur le renouvellement des canalisations dans tout le pays. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com