Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Guinée équatoriale : le Parlement autorise l’organisation anticipée de la présidentielle pour fin 2022

D’ici fin 2022, la Guinée équatoriale tiendra les élections présidentielles, législatives et municipales. Préalablement prévue pour début 2023, l’élection présidentielle se tiendra finalement en fin 2022 avec les élections législatives et municipales prévues en novembre 2022. Cette décision prise par le parlement équato-guinéen le 5 septembre 2022, vient en appui au gouvernement qui fait face aux retombées de la crise économique mondiale qui affecte tous les secteurs d’activité. 

Le parlement équato-guinéen annonce l’anticipation de la tenue de l’élection présidentielle pour fin 2022. Cette modification du calendrier électoral par le parlement le 5 septembre 2022 vise à aider le gouvernement à faire face aux nombreuses obligations liées à la crise économique mondiale. Près de 500.000 Équato-guinéens seront ainsi appelés aux urnes pour l’ élection présidentielle, préalablement prévue au premier trimestre 2023.

Les élections présidentielles devaient se tenir au premier trimestre 2023 et les élections législatives et municipales à la fin de cette année, c’est pourquoi Je félicite le Parlement national pour cette décision efficace, puisque le financement séparé de ces affrontements allait influer sur la situation économique du pays. En bref, je mets naturellement au défi les forces politiques de notre nation d’essayer de maintenir la légalité des élections

Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, Président de la RépubliqueGuinée Equatoriale

Pour le parlement équato guinéen, cette anticipation devrait permettre au gouvernement de maintenir la légalité,et la transparence des élections. Ce sera aussi l’occasion pour les observateurs électoraux, de s’assurer de la régularité des opérations de vote suivant les principes de liberté et de démocratie. Rappelons que le président Obiang Nguema trône à la tête du pays depuis 1979 et selon la constitution actuelle pourrait briguer un 6ème mandat.

Le motif soulevé par les parlementaires c’est la question économique. lorsque la présidente du sénat María Teresa Efua Asangono a remis la  loi au président de la république qui a déclaré que plusieurs élections allaient avoir un impact sur la situation économique du pays. Et de ce fait il a raison car l’organisation des élections a un coût très élevé et la guinée équatoriale qui traverse une période difficile n’est pas en mesure de dépenser autant d’argent pour les élections. donc en organisant ces élections générales présidentielle, législatives et municipales au même moment, le coût est moins élevé en terme de matériel, moyen financier, moyen humains

Delmas Tsafack, Analyste politiqueCameroun

Même si aucune date n’a été avancée concernant la tenue desdites élections, l’opposition s’est déjà prononcée contre cette déclaration. Pour les citoyens,  les attentes restent nombreuses au vu de l’inflation en Guinée équatoriale qui devrait atteindre selon le Fonds monétaire international 6 % d’ici la fin de 2022. Un inflation propulsée sous l’effet de la hausse des prix internationaux du pétrole et des produits alimentaires. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com