Mali : le président Français Emmanuel Macron fustige les autorités de la transition

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Les relations entre le Mali et la France continuent de se détériorer. Le président français Emmanuel Macron a appelé mardi 5 octobre à ce «que l’État revienne» au Mali, dans un contexte de fortes tensions avec le pays sahélien où la France va retirer sa force militaire Barkhane.

Des jours après les propos du premier ministre malien Choguel Maiga, le président Français Emmanuel Macron a dans un entretien diffusé sur France Inter mardi 5 octobre appelé à ce que l’Etat revienne au Mali, sur la base des efforts déjà entrepris. Le chef de l’État a ainsi évoqué «des vrais résultats» et «des vrais succès» dans la lutte contre les groupes djihadistes au Sahel. Des succès toutefois jugés insuffisants par l’Etat malien au vu de la dégradation sécuritaire dans cette Zone.

Au Sahel, où elle intervient militairement depuis 2013 contre les groupes djihadistes, la France voit son influence contestée par les populations. L’éventualité d’un déploiement du groupe de sécurité privé Russe Wagner pour épauler les forces maliennes est loin d’être approuvée par la France et ses partenaires. La France a d’ailleurs annoncé le retrait de sa troupe présente sur le sol malien depuis 8 ans si cela se concrétise.

La France, qui comptait quelque 5000 soldats au Sahel, a déjà entamé une réduction de son dispositif militaire, tout en ayant l’intention de poursuivre ses opérations anti-terroriste mais aussi son appui aux armées locales.  Une décision que le premier ministre de transition Choguel Kokalla Maïga avait qualifiée «d’abandon» du Mali, par la France à la tribune de l’ONU fin septembre dernier. 

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com