Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Onu : le gouvernement du Maroc pour une solution politique réaliste sur le Sahara occidental

La résolution pérenne du conflit au Sahara occidental a été l’un des sujets au cœur de l’intervention du Maroc lors du débat  général de la 77è Assemblée générale de l’ONU, le 20 septembre 2022. Présent à ces assises, le chef du gouvernement marocain Aziz Akhannouch  a annoncé la reprise du processus des tables rondes en vue de parvenir à une solution politique réaliste, basée sur le compromis en respect des résolutions de l`ONU. Le Maroc exige de l’Algérie la reconnaissance de sa responsabilité dans le conflit irrédentiste au Sahara occidental comme préalable à la résolution de la crise. 

Les efforts du Maroc en vue d’une résolution pérenne du conflit au Sahara occidental, considéré comme le Sahara marocain par le Royaume chérifien, ont été présentés par le Premier ministre Aziz Akhannouch, lors du débat général de la 77è Assemblée générale de l’ONU, le 20 septembre 2022. Alors que le processus d’autonomie de la région sahraouie se poursuit sous l’égide de l’autorité marocaine, le chef du gouvernement salue l’implication des populations. La présence marocaine au Sahara occidental se traduit notamment par l’implémentation réussie du plan de développement impulsé par le Roi Mohammed VI en 2015.

Trouver une solution politique pérenne au conflit régional existant au sujet du Sahara marocain… Ce différend devrait être résolu sur la base de l’initiative du Sahara marocain en tant que seul fondement pour le règlement tout en respectant la souveraineté et l’intégrité du royaume. Tous les habitants de cette région participent pleinement à toutes les étapes de mise en œuvre de ce plan par le truchement de leurs représentants démocratiquement élus au sein du Conseil du Sahara marocain.

Aziz AKHANNOUCH, Premier ministre

En 46 ans, le conflit opposant le Maroc au Front Polisario depuis 1976 a conduit près de 200 000 personnes à se réfugier dans des camps près d’Alger, capitale algérienne, notamment celui de Tindouf. Le chef du gouvernement marocain a dénoncé la crise humanitaire résultant de ce conflit. Il a appelé l’Algérie à souscrire à l’appel du Conseil de sécurité de l’ONU de 2011 pour le recensement des réfugiés.

Le royaume du Maroc exprime une fois encore ses vives préoccupations au sujet de la situation humanitaire catastrophique et au sujet de l’absence de tout état de droit dans le camp de Tindouf. L’Algérie, en flagrante violation du droit international humanitaire a renoncé à ses responsabilités au sujet de cette partie de son territoire

Aziz AKHANNOUCH, Premier ministre

Le Premier ministre marocain Aziz Akhannouch a annoncé la reprise du processus des tables rondes aux fins de parvenir à une solution politique réaliste, basée sur le compromis en respect des résolutions de l’ONU. Le Maroc demande à l’Algérie de faire son mea culpa dans le conflit irrédentiste au Sahara occcidental comme préalable à la résolution de la crise.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com