Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

RD Congo : vers une participation de la diaspora à l’élection présidentielle de 2023

Les Congolais de l’étranger pourront participer à l’élection présidentielle en 2023. La décision rendue par la Commission électorale nationale indépendante rendra effective cette disposition inscrite dans la Constitution depuis 2006. La diaspora congolaise est composée de 2 à 7 millions de citoyens.

Pour la première fois, les Congolais de l’étranger pourront participer à l’élection présidentielle en 2023. La décision rendue par la Commission électorale nationale indépendante va rendre effective cette disposition inscrite dans la Constitution depuis 2006. Le vote de la diaspora congolaise n’a jamais été organisé, officiellement pour des raisons matérielles.

“L’exclusion de la population congolaise de la diaspora du processus électoral dans ce pays depuis un certain nombre d’années au-delà de la raison de manque de logistique évoquée par le pouvoir est dûe au fait que cette population est généralement hostile au pouvoir en place. Maintenant, avec un président issu de la diaspora qui a une bonne frange de la population congolaise de l’étranger qui le supporte, cette mesure est levée”

Kerwin MAYIZO, Analyste politique

La diaspora congolaise se compose de 2 à 7 millions de citoyens. Cependant, la CENI prévoit d’impliquer les Congolais installés à l’étranger au vote du prochain président dans cinq pays afin de tester l’efficacité du processus. La phase pilote envisagée exclut les pays voisins de la RDC, dans le but d’éviter des tensions et des risques de fraude.

“L’exclusion de la diaspora congolaise des pays voisins s’explique par le fait que les Congolais n’ont pas de pièces d’identité depuis une vingtaine d’années et qu’il y a un grand risque certaines populations étrangères puissent traverser la frontière et voter dans un certains sens lors de différents scrutins” 

Kerwin MAYIZO, Analyste politique

Par le passé, l’organisation du vote de la diaspora congolaise était jugée fastidieuse. En 2018 lors de la présidentielle, l’Assemblée nationale avait voté pour son annulation sur demande du gouvernement. Selon des observateurs, pour réussir cette opération, la CENI doit procéder au recensement des électeurs de la diaspora, ainsi qu’acheminer le matériel électoral dans les pays retenus dans des délais convenables.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com